5 juillet 2018
Acquisition des Aliments Triomphe
Olymel est affamée
Par: Le Courrier
Réjean Nadeau, président-directeur général d’Olymel pose en compagnie de Mélissa Latifi,

Réjean Nadeau, président-directeur général d’Olymel pose en compagnie de Mélissa Latifi,

À peine deux semaines après avoir annoncé l’acquisition de l’entreprise ontarienne d’abattage et de transformation de volailles Pinty’s, la société Olymel s’est tournée vers le Québec pour tenter d’assouvir son appétit de croissance.

Publicité
Activer le son

Jeudi, le géant agroalimentaire ayant son siège social à Saint-Hyacinthe n’a fait qu’une bouchée des actifs d’Aliments Triomphe, reconnue notamment pour sa production de charcuteries et de jambons de spécialités. Olymel devient ainsi propriétaire des marques Tour Eiffel, Chef Georges et La Belle Bretagne (jambons et pâtés), Nostrano (charcuteries italiennes) Alpina (charcuteries est-européennes), Bilopage (cretons et tête fromagée) et La Mère Poule, spécialisée dans les aliments pour bébé.

L’entreprise a fait savoir par voie de communiqué que la production et la commercialisation de l’ensemble des produits et des marques d’Aliments Triomphe se poursuivront. Malgré l’acquisition, la gestion de cette dernière entreprise fera l’objet d’une gestion autonome. Aliments Triomphe emploie plus de 250 personnes dans trois usines situées à Laval, Blainville et Québec et opère deux centres de distribution localisés à Blainville et Saint-Léonard. Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé.

En ce qui concerne la transaction récente avec Pinty’s Delicious Foods, cette dernière devra recevoir l’approbation du Bureau de la concurrence. 

Depuis 2015, Olymel calcule qu’elle a investi plus de 800 millions de dollars dans sa croissance au Québec et au Canada, ce qui a notamment débouché sur la création de plus de 2000 nouveaux emplois.

image