12 mai 2016
Olymel investit 10 M$ à Saint-Damase
Par: Jean-Luc Lorry
Olymel prévoit injecter 10 M$ dans son usine d’abattage et de découpe de poulets de Saint-Damase.Photo François Larivière | Le Courrier ©

Olymel prévoit injecter 10 M$ dans son usine d’abattage et de découpe de poulets de Saint-Damase.Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le géant québécois de la transformation de viande, Olymel a le vent dans les voiles et compte investir 10 M$ dans son usine d’abattage et de découpe de poulets de Saint-Damase.

Publicité
Activer le son

Cette pluie de dollars se concrétisera par l’aménagement d’une salle de refroidissement à l’air.

« L’usine se donne ainsi davantage de souplesse puisqu’elle disposera dorénavant d’un système de refroidissement des poulets à l’air, tout en conservant le procédé actuel de refroidissement à l’eau », précise Richard Vigneault, porte-parole d’Olymel.

Le centre de production de Saint-­Damase pourra ainsi mieux desservir sa clientèle, notamment le secteur des rôtisseries et celui de la distribution au détail.

Un espace de 15 000 pieds carrés viendra ainsi compléter la superficie ­actuelle de l’usine qui occupe plus de 95 000 pieds carrés.

Cet investissement devrait permettre la création de dix emplois qui viendront s’ajouter aux 350 autres répartis sur deux quarts de travail.

« Ce nouvel investissement à Saint-Damase et les projets réalisés et planifiés ailleurs dans le secteur de la volaille, contribueront à consolider notre ­présence sur les marchés tout en générant des retombées très positives pour les producteurs de volailles », a déclaré par voie de communiqué, Réjean Nadeau, président-directeur général d’Olymel.

Selon M. Vigneault, les travaux d’agrandissement devraient être terminés en septembre et n’affecteront en rien le déroulement des activités habituelles de l’usine.

Dans la région, c’est le second investissement de taille réalisé par ­Olymel en l’espace de deux ans.

En 2015, une somme identique de 10 M$ avait été injectée à l’usine de surtransformation de volaille située dans le secteur Sainte-Rosalie à Saint-Hyacinthe. Olymel avait alors ajouté une troisième ligne de cuisson permettant d’augmenter de 40 % le volume de ­produits de poulet cuit.

image