23 octobre 2014
Olymel investit 10 M$ à son usine de Sainte-Rosalie
Par: Jean-Luc Lorry
Les travaux d’agrandissement de l’usine de transformation de volaille Olymel/Flamingo située dans le district Saint-Rosalie viennent de commencer.  Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Les travaux d’agrandissement de l’usine de transformation de volaille Olymel/Flamingo située dans le district Saint-Rosalie viennent de commencer. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Olymel a mis les petits plats dans les grands en annonçant hier, un investissement de plus de 10 M$ à son usine de transformation de volaille située dans le district Sainte-Rosalie à Saint-Hyacinthe.

Publicité
Activer le son

Selon la direction de l’usine, l’agrandissement de 15 000 pieds carrés et la modernisation des équipements permettront d’augmenter de 40 % le volume de production qui représente actuellement neuf millions de kilos par année.

Les travaux de construction débutés cette semaine comprennent l’aménagement d’une troisième ligne de cuisson, la fabrication d’un entrepôt à épices, l’ajout de deux quais de réception et le réaménagement de la section de surgélation rapide.

« Grâce à cet investissement majeur, Olymel répond à une demande de ses clients tant du secteur du détail que de celui des HRI (hôtels, restaurants, institutions) pour des produits de volailles déjà cuits, ce qui représente des gains en temps et en efficience en cuisine », indique par voie de communiqué, Réjean Nadeau, président-directeur général d’Olymel.

« L’agrandissement et les équipements de dernière génération qui seront installés à l’usine de Sainte-Rosalie nous permettront de saisir encore davantage d’occasions d’affaires et de consolider les activités et les emplois de cet établissement », a-t-il ajouté.

Création d’emplois limitée

Située sur la rue Laurier Est, l’usine de transformation de volailles Olymel/Flamingo emploie environ 420 personnes.

« Ce projet d’agrandissement et de modernisation devrait nous amener à concentrer nos opérations sur cinq jours au lieu de sept aujourd’hui en conservant l’ensemble de notre personnel », assure Claude Chapdelaine, directeur de l’usine de Sainte-Rosalie.

Cet investissement permettra la création de quelques emplois, mais pas de manière significative précise le porte-parole d’Olymel, Richard Vigneault.

Outre le désossage, cette usine produit de la viande de poulet cuite et panée comme des ailes, des morceaux de poitrine et des lanières qui sont principalement commercialisées sous la marque de commerce Flamingo.

image