20 septembre 2012
Incendie de l'usine de Princeville
Olymel offre des emplois à Saint-Hyacinthe et Saint-Damase
Par: Jean-Luc Lorry

La direction d’Olymel a confirmé que son usine de Princeville détruite par les flammes en mai ne sera pas reconstruite. Cette décision a pour impact la création d’une banque d’emplois centralisée comprenant 162 postes répartis dans neuf établissements dont l’un est situé à Saint-Hyacinthe et l’autre à Saint-Damase.

publicité

Depuis cet incendie dévastateur, Olymel avait mis en place un plan de relocalisation temporaire pour les 180 employés qui se retrouvaient du jour au lendemain au chômage forcé.

Cinq sites avaient alors été identifiés pour les accueillir sur une base volontaire dont l’usine de transformation de volailles située dans le secteur Sainte-Rosalie et celle de désossage de fesses de porcs basée sur la rue Saint-Jacques.En entrevue au COURRIER, le porte-parole d’Olymel, Richard Vigneault, indique que quelques dizaines d’emplois seront offerts en priorité aux employés de Princeville à l’usine de la rue Saint-Jacques et à celle de Saint-Damase (transformation de volailles).Les coûts de transport seront assumés par Olymel jusqu’au 31 décembre.Des considérations d’ordre économique motivent la direction d’Olymel de ne pas reconstruire son centre de production de Princeville.« Compte tenu de la faiblesse du marché du bacon, Olymel considère que ses établissements actuels disposent de la capacité suffisante pour servir les marchés », a mentionné dans un communiqué, Réjean Nadeau, président-directeur général d’Olymel.Olymel exploite deux usines de fabrication de bacon, l’une à Drummondville et l’autre à Cornwall en Ontario.

image