7 janvier 2021
Annulation du Tournoi national de hockey pee-wee de Saint-Hyacinthe
« On a pris la meilleure décision »
Par: Maxime Prévost Durand

En raison de la pandémie, le comité organisateur du Tournoi national de hockey pee-wee de Saint-Hyacinthe avait décidé dès juin d’annuler sa 48e édition, qui devait se dérouler ces jours-ci. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Les avis étaient partagés lorsque, en juin, le comité organisateur du Tournoi national de hockey pee-wee de Saint-Hyacinthe tirait déjà un trait sur sa 48e édition, prévue du 3 au 17 janvier 2021. Six mois plus tard, il ne fait aucun doute que c’était le choix à faire.

Publicité
Activer le son

« Quand on regarde ça aujourd’hui, on a pris la meilleure décision », résume le président du comité organisateur, Lucien Beauregard, en entrevue au COURRIER.

Avec le confinement dans lequel le Québec a été plongé pour les Fêtes, le tournoi n’aurait jamais pu avoir lieu. À l’heure actuelle, les mesures gouvernementales n’ont même pas permis le début d’une saison au sein du hockey mineur.

Si plusieurs personnes s’étaient montrées compréhensives vu le contexte de pandémie, d’autres avaient trouvé précipitée la décision d’annuler dès juin la 48e édition du tournoi, surtout qu’un certain vent d’optimisme soufflait sur la province à ce moment. « On s’est fait chialer dessus par quelques personnes au début. On s’est fait dire qu’on était innocents, se souvient M. Beauregard. Mais je nous aurais mal vus organiser un tournoi et l’annuler à quelques semaines du début parce que les arénas sont fermés. »

Il se désole toutefois de savoir que les joueurs ne peuvent pas pratiquer leur sport favori en ce moment. Une pensée particulière va également aux joueurs maskoutains dont c’était la dernière année pee-wee et qui ne pourront pas participer au tournoi qui se déroule dans leur ville.

Toutes les équipes AAA devaient y être

En plus de forcer l’annulation de la 48e édition du tournoi, la pandémie aura empêché l’organisation maskoutaine de vivre un moment historique. Les 25 équipes pee-wee AAA du Québec devaient participer au tournoi cette année, du jamais vu. Habituellement, le tournoi est limité à accueillir une douzaine d’équipes de cette classe, la plus relevée dans cette catégorie.

« C’était la cerise sur le sundae pour nous, c’était une grosse surprise pour tout le monde », souligne Lucien Beauregard.

Seulement deux tournois avaient été sélectionnés par Hockey Québec pour accueillir l’ensemble des équipes pee-wee AAA, dont celui de Saint-Hyacinthe, raconte le président du tournoi maskoutain. Comme l’incertitude liée à la pandémie se faisait bien présente, il n’avait pas trop ébruité la nouvelle, même s’il s’en réjouissait grandement.

« Est-ce que Hockey Québec va nous le redonner l’an prochain? On n’en a aucune idée pour le moment », poursuit-il.

En ce sens, une grande part d’inconnu attend l’organisation du tournoi en préparation à la prochaine édition qui, espère-t-on, aura lieu en janvier 2022.

Les équipes répondront-elles présentes? Lucien Beauregard croit que oui. Ce qui l’inquiète plus en revanche, c’est le retour des commanditaires, dont certains ont été plus durement affectés par la pandémie.

« On va être craintif d’investir de l’argent [en raison de l’incertitude]. On a un petit coussin, mais on va y aller prudemment », mentionne M. Beauregard.

Le comité organisateur devrait se réunir en avril pour évaluer ce qu’il lui semblera possible de faire en vue de la prochaine édition et – il croise les doigts – lancer les préparatifs.

image