14 avril 2020
COVID-19
« On manque de bras » dans les CHSLD
Par: Rémi Léonard

Photo Émilie Nadeau | Cabinet du premier ministre du Québec

Le premier ministre admet que le « gros problème » se situe présentement dans les CHSLD, alors que la situation est « moins pire » que prévue dans les hôpitaux.

Publicité
Activer le son

Il lance un « appel à tous » à venir combler les postes en CHSLD. Il s’adresse par exemple aux retraités, aux enseignants en soins infirmiers, à certains proches aidants, aux entreprises d’économie sociale et à tous ceux qui ont des compétences dans le domaine de la santé.

À l’heure actuelle, dans les CHSLD, 1250 employés sont absents, informe le PM. « On avait déjà un problème de personnel, un problème d’attraction », a-t-il tout de même reconnu, citant la difficulté à combler les postes affichés bien avant la crise.

Pour l’ouverture faite aux proches aidants, plusieurs critères seront appliqués. Ce n’est pas nécessairement pour « la famille ou les visiteurs », avertit le Dr Arruda.

Il fait un début d’analyse de la crise jusqu’ici. « La courbe est aplatie », a-t-il affirmé, disant être certain que des vies ont été sauvées. Il réitère qu’on approche du sommet.

Changement de ton du PM : « Il n’est pas question de rouvrir à court terme les écoles », assure-t-il.

La liste des résidences où la situation est « critique » sera dorénavant mise à jour quotidiennement. Pour l’instant, il n’y en avait pas dans notre région.

Le bilan quotidien confirme une hausse stable du nombre de cas détectés, avec une augmentation journalière de 691, pour un total de 14 248 cas. Au chapitre des hospitalisations, on en dénombre 936 (+57), dont 230 aux soins intensifs (+4). C’est toujours lourd pour ce qui est des décès, qui atteignent 435 au total, en hausse de 75 aujourd’hui.

image