29 avril 2021
Nommé entraîneur-chef de l’équipe U23
Otmane Ibrir se joint à l’Académie du CF Montréal
Par: Maxime Prévost Durand

Otmane Ibrir, directeur technique de l’ARSRY depuis de nombreuses années, vient d’être nommé entraîneur-chef de l’équipe U23 de l’Académie du CF Montréal. Photo gracieuseté

Un nouveau défi attend Otmane Ibrir, figure bien connue du soccer dans la région maskoutaine. En plus de conserver ses fonctions de directeur technique au sein de l’Association régionale de soccer Richelieu-Yamaska (ARSRY), le Maskoutain d’adoption occupera dorénavant le poste d’entraîneur-chef de l’équipe U23 de l’Académie du CF Montréal.

Publicité
Activer le son

Sa nomination a été confirmée la semaine dernière par l’organisation montréalaise. Il entrera en fonction officiellement le 1er mai en vue de la prochaine saison du club.

À une autre époque, Otmane Ibrir a lui-même joué avec le Supra de Montréal, en 1991, puis avec l’Impact de Montréal, en 1993 et 1994. Un retour à la maison donc? « La maison a beaucoup changé depuis, a-t-il lancé en riant en entrevue avec LE COURRIER. Ce n’est plus le club que je connaissais, il a beaucoup évolué au fil des années. J’ai à le découvrir à nouveau. »

En plus d’avoir été joueur, Otmane Ibrir est un entraîneur d’expérience qui a été à la barre d’équipes nationales, tant dans son Algérie natale qu’au Canada durant sa carrière. Fort d’une feuille de route déjà bien garnie, il s’est dit enthousiaste à l’idée de renouer avec le soccer de haut niveau, même s’il ne cherchait pas activement à retrouver un poste comme celui-là.

« Quand on touche le haut niveau, on a toujours l’ambition de le retrouver un jour », a-t-il néanmoins reconnu dans les jours qui ont suivi l’annonce de sa nomination.

C’est Patrick Leduc, directeur de l’Académie, qui l’a contacté pour lui proposer de devenir le nouvel entraîneur-chef de l’équipe U23. « Ça a été une belle surprise qu’il ait pensé à moi pour ce poste », a avoué le Maskoutain, en rappelant que les deux se connaissent depuis plus de 25 ans. Leur relation remonte au début des années 2000 lorsque Patrick Leduc, alors joueur de l’Impact, allait s’entraîner, durant l’hiver, au Centre national de haute performance, où Otmane Ibrir était le directeur à l’époque.

L’amour de sa région

Bien que flatté par cette opportunité qui s’offrait à lui avec l’Académie du CF Montréal, Otmane Ibrir tenait à conserver son rôle au sein de l’ARSRY.

« Aussitôt que j’ai été contacté [par l’Académie], la seule condition que j’avais était de pouvoir rester directeur technique de la région aussi. La région m’a bien accueilli quand je suis arrivé il y a plus de 15 ans et on m’a toujours bien respecté ici. Rapidement, on a trouvé un terrain d’entente [moi et l’Académie]. Mon horaire [à l’ARSRY] sera changé un peu, mais je pense que je peux allier les deux », a commenté l’entraîneur.

En tant que directeur technique, il est responsable des programmes régionaux, dont le sport-études à l’école secondaire Fadette, et s’occupe des formations aux entraîneurs. Il a pris ce rôle pour la première fois en 2003, puis y est revenu en 2010 après une période de trois ans au cours de laquelle il est retourné en Algérie comme entraîneur des équipes nationales U14, U17 et U20.

En se joignant à l’équipe U23 du CF Montréal, Otmane Ibrir retrouvera le Maskoutain Junior Kabwe et le Granbyen Maxime Bourgeois, deux joueurs qu’il a connus au sein du sport-études de l’école Fadette avant qu’ils se joignent à l’Académie.

« [Maintenant rendus à 19 ans], ils sont à la croisée des chemins, de dire si ça passe ou ça casse de jouer chez les pros. Je ne suis pas venu avec l’équipe pour eux, mais si ma présence peut leur profiter au niveau de la confiance, j’en serai ravi », mentionne l’entraîneur, qui a toujours gardé contact avec ces deux joueurs même après qu’ils aient intégré l’Académie.

Dans son approche, Otmane Ibrir dit voir chaque joueur comme « un projet ». Ce n’est pas tant le résultat du match que la progression de l’athlète qui l’intéresse. « Le but est d’outiller le joueur pour qu’il devienne un joueur professionnel », affirme-t-il.

En le nommant à la tête de son équipe U23, l’Académie du CF Montréal ajoute du même coup un second Maskoutain au sein de son personnel d’entraîneurs alors qu’elle compte déjà sur les services de Nicolas Gagnon depuis plusieurs années. Ce dernier est présentement entraîneur-chef du club U17.

image