3 novembre 2011
Centre Andrée-Perrault
Oui à la bouffe préparée à l’Hôtel-Dieu
Par: Le Courrier

Le projet d’amélioration des Services alimentation et nutrition clinique du Centre d’hébergement Andrée-Perrault (CAP) a été appuyé par une majorité de résidents et familles, selon Daniel Castonguay, directeur général du Centre de santé et services sociaux Richelieu-Yamaska.

À la suite d’une consultation par correspondance auprès des résidents et des proches répondants du CAP, le projet visant à abolir le poste de cuisinière au CAP afin de transférer la préparation des repas au Centre d’hébergement Hôtel-Dieu-de-Saint-Hyacinthe a finalement été appuyé.

« Les familles ont eu plus de deux semaines pour prendre leur décision. Nous leur avons envoyé des lettres personnalisées à leur intention dans laquelle nous leur demandions, d’une part, s’ils jugeaient qu’ils avaient reçu l’information nécessaire au sujet du projet d’amélioration du service alimentaire et, en second lieu, s’ils étaient d’accord ou en désaccord avec le projet », explique M. Castonguay.

Le tiers des répondants garde le silence

Bien que le projet d’amélioration ait été appuyé par la majorité des répondants, 23 répondants sur les 66 ayant été sollicités ne se sont aucunement manifestés.

Le directeur général du CSSSRY avoue par ailleurs ne pas crier victoire puisque 17 personnes sur 43 réponses retournées ont refusé la proposition, alors que 23 l’ont accepté au terme d’une opération qui n’a pas privilégié le vote secret.« Nous sommes fiers que le projet puisse aller de l’avant, mais ce n’est pas une victoire non plus pour nous. Nous comprenons que certaines personnes soient toujours résistantes et c’est pour cela que les résidents et les familles seront consultés lors de la conception des menus. » M. Castonguay envisage offrir le nouveau service d’alimentation aux résidents du CAP d’ici Noël.

image