10 novembre 2011
Parrainage civique des MRC d'Acton et des Maskoutains
Parrains et marraines recherchés
Par: Le Courrier
Jacques Julien, vice-président de l'organisme; Dominique Racicot, coordonnatrice des communications Centraide Richelieu-Yamaska; Élise Simard, représentante du député Émilien Pelletier; Brigitte Sansoucy, représentante de la députée Marie-Claude Morin; Andrée Gauthier, Christine Beaudry et Richard Pelletier (à l'avant), membres de l'organisme et Chantale Lavallée, directrice.

Jacques Julien, vice-président de l'organisme; Dominique Racicot, coordonnatrice des communications Centraide Richelieu-Yamaska; Élise Simard, représentante du député Émilien Pelletier; Brigitte Sansoucy, représentante de la députée Marie-Claude Morin; Andrée Gauthier, Christine Beaudry et Richard Pelletier (à l'avant), membres de l'organisme et Chantale Lavallée, directrice.

Le mouvement de Parrainage civique des MRC d’Acton et des Maskoutains vient de procéder au lancement de la campagne de recrutement de parrains et marraines L’amitié qui rayonne.

Jusqu’à la mi-décembre, l’organisme qui offre un soutien aux personnes vivant avec un handicap, qu’il soit physique ou intellectuel, désire recruter minimalement une quinzaine de citoyens bénévoles afin de combler la demande actuelle au sein du mouvement de parrainage civique.

« Actuellement, quinze personnes sont jumelées sur 30 demandes de parrainage. C’est donc quinze personnes qui sont en attente », a déclaré Chantale Lavallée, directrice de l’organisme. L’organisme Parrainage civique des MRC d’Acton et des Maskoutains vise à améliorer les conditions de vie des personnes qui vivent avec une limitation physique, intellectuelle, sensorielle ou un trouble envahissant du développement par le biais d’une relation d’amitié avec un citoyen bénévole.« Le mouvement de parrainage civique est un programme de soutien par un citoyen bénévole à une personne marginalisée pour sa différence de capacités ou de santé, dans un contexte qui n’est ni professionnel, ni institutionnel, et qui s’exprime d’abord et avant tout dans une relation de personne à personne », a précisé la directrice de l’organisme.Les personnes qui désirent oeuvrer à titre de bénévole pour le mouvement de parrainage civique auront à s’impliquer quelques heures par mois, soit un minimum de trois heures, en effectuant une visite au membre auquel il sera jumelé ou en l’invitant à une sortie quelconque. Les parrains et marraines seront jumelés avec un membre ayant des centres d’intérêt similaires pour permettre aux personnes de vivre une relation d’amitié. Chaque année, une dizaine de nouvelles demandes sont déposées au Parrainage civique de la MRC d’Acton et des Maskoutains, selon Mme Lavallée. Pour plus d’informations, les personnes intéressées peuvent visiter le perso.maskatel.net ou écrire à l’adresse parrainagecivique@maskatel.net.

image