6 septembre 2012
Pas de champagne pour Schetagne
Par: Maxime Prévost Durand
Pierre Schetagne (à l'arrière au centre) entouré de sa famille et d'amis.

Pierre Schetagne (à l'arrière au centre) entouré de sa famille et d'amis.

Malgré la lutte serrée qui était annoncée dans Saint-Hyacinthe entre la Coalition avenir Québec (CAQ) et le Parti québécois (PQ), le candidat caquiste Pierre Schetagne a dû s’avouer vaincu. C’est avec déception, certes, mais également avec beaucoup de fierté en pensant à la campagne qu’il a menée qu’il a encaissé la défaite.

C’est entouré de sa femme, de son fils et sa copine, ainsi que de l’équipe qui l’a épaulé au cours de la campagne, qu’il a passé la soirée. Un moment de silence a envahi la pièce lorsque RDI a annoncé qu’Émilien Pelletier était réélu vers 21 h 30. « Je dois aller appeler mon père », a dit M. Schetagne, en quittant la pièce.

La déception a été de courte durée. « Le scénario était possible et c’est ce qui est arrivé », a-t-il confié. « Je suis fier de ma campagne, je suis content du travail que j’ai fait. Merci à mon équipe. Merci à Saint-Hyacinthe pour le support. »Son fils Pierre-Luc, présent pour le grand soir, a démontré toute son admiration envers son père. « Je savais que c’était un métier dur, mais je le voyais vraiment faire de la politique. Je sais qu’il aurait fait le travail », disait-il.Pierre Schetagne aura cru en ses chances jusqu’à la toute fin. Tout au long de la soirée, il a espéré une remontée. Dès qu’il allait chercher un point de plus, il lançait un « C’est bon ça, l’écart rétréci » ou encore « On remonte ». « J’espère qu’Émilien va bien représenter Saint-Hyacinthe. Avec ce que j’ai vu durant la campagne, c’est un comté qui pourrait avoir une voix plus forte à l’Assemblée nationale. »Du côté national, M. Schetagne n’a pas caché sa surprise de voir une telle prestation des libéraux. « Je suis vraiment étonné qu’ils aient autant de candidats élus ou en avance », a-t-il lancé vers 21 h 15. Avec seulement une projection de 18 députés caquistes à cette heure-là (19 au final), la surprise était totale. « Les batailles ont été très féroces. »M. Schetagne et sa conjointe se sont ensuite dirigés vers Repentigny où se tenait le rassemblement de la CAQ avec son chef François Legault. Après quelques jours de repos pour laisser retomber la poussière, il prévoit retourner à ses fonctions de directeur de l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ).

image