9 septembre 2021
Cases de stationnement à l’arrière du Centre des arts
Pas de fermeture pour l’instant
Par: Sarah-Eve Charland

La note distribuée dans les parebrises la semaine dernière n’avait pas été approuvée par la Ville de Saint-Hyacinthe. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Une courte note distribuée dans les parebrises des voitures stationnées à l’arrière du Centre des arts Juliette-Lassonde n’a pas fait sursauter que les automobilistes, mais aussi la Ville de Saint-Hyacinthe et la Société de développement commercial (SDC) centre-ville. Contrairement à ce qui a été écrit sur cette note, cette partie du stationnement n’est pas encore fermée.

Publicité
Activer le son

Selon la Ville de Saint-Hyacinthe, l’entrepreneur a pris l’initiative d’apposer cette feuille sans en parler aux partenaires même s’il s’agit d’un stationnement municipal. Aucun logo, ni de la Ville de Saint-Hyacinthe ni du promoteur, ne figurait sur la communication distribuée aux alentours du 31 août. On y indiquait que les voitures stationnées seraient remorquées à partir du 4 septembre aux frais des propriétaires de ces véhicules.

La date officielle de fermeture du stationnement et les informations touchant les mesures de mitigation seront transmises à travers les canaux de communication habituels de la Ville, assure la directrice des communications, Brigitte Massé.

« Ce stationnement sera effectivement fermé sous peu, mais plusieurs étapes doivent être franchies au préalable. Nous allons évidemment nous concerter avec nos partenaires du milieu, dont la SDC et le Centre des arts Juliette-Lassonde. Nous allons aussi transmettre toute l’information pertinente concernant les stationnements alternatifs et les mesures de mitigation déployées », poursuit-elle.

Le président de la SDC centre-ville, Stéphan Rhéaume, ajoute que la situation a été réglée dès que la SDC a avisé la Ville le 1er septembre. « Le dossier est somme toute réglé. Présentement, on a une super belle communication avec la Ville. Depuis un an à peu près, on travaille en équipe avec la Ville et le Centre des arts pour essayer de rendre cette situation-là, qui est très positive pour le centre-ville, moins dérangeante. Éventuellement, on va perdre ce stationnement. Ça fait partie du jeu, mais il faut que la communication soit meilleure. L’entrepreneur l’a compris. »

Les 247 cases de stationnement à l’arrière du Centre des arts disparaîtront de façon permanente pour permettre les travaux de construction du projet Fridöm de Groupe Sélection et l’aménagement de la Place des spectacles. La Ville de Saint-Hyacinthe avait annoncé certaines mesures d’atténuation comme l’ajout de 377 cases de stationnement alternatives. Ces cases seront régies par un système de vignettes, dont la gestion reviendra à la SDC.

« De l’information a été envoyée aux membres. À l’heure actuelle, je ne sais pas à quoi ressemblera la participation. Ce qui nous aide, c’est le télétravail. Il y a encore beaucoup de bureaux où les travailleurs sont en télétravail. Il y a des zones derrière le Jean Coutu qui sont plutôt vacantes. Les gens peuvent se stationner là pour l’instant. On fait confiance à la Ville pour trouver des solutions au stationnement. Ils nous disent qu’ils travaillent sur des dossiers », mentionne M. Rhéaume.

image