11 juillet 2013
Pas de vacances pour l’impro!
Par: Le Courrier
Jusqu'au 24 juillet, les membres de la LAIT disputeront des matchs d'improvisation sur la scène du parc Casimir-Dessaulles, les mercredis, à 19 h.

Jusqu'au 24 juillet, les membres de la LAIT disputeront des matchs d'improvisation sur la scène du parc Casimir-Dessaulles, les mercredis, à 19 h.

Si vous croisez des jeunes les soirs de semaine dans le parc Casimir-Dessaulles qui ont un discours parfois peu cohérent, n’ayez crainte! Ce sont les membres de la Ligue Ado d’Interprétation Théâtrale (LAIT) qui disputent leurs matchs en plein air, devant public averti ou non.

publicité

Pas question de faire relâche l’été! À leur initiative, les quinze membres de la LAIT, âgés de 14 à 17 ans, disputeront, jusqu’au 24 juillet, des matchs d’improvisation sur la scène du parc Casimir-Dessaulles, les mercredis, de 19 h à 21 h. Une manière pour eux de lâcher leur fou après la fin de la saison. C’est l’aînée du groupe, Ariane Viens-Désautels qui a tout orchestré.

« Si nous n’organisions pas ces matchs, nous n’aurions pas fait d’improvisation de l’été », lance Lukas Limoges, membre de la LAIT « En même temps, cela nous permet de nous lâcher lousse et de jouer devant un public », poursuit-il.S’inscrivant dans la même lignée que la Ligue Amateur d’Improvisation Théâtrale, la ligue pour adolescents a été créée il y a 26 ans. Après une longue absence, elle a repris ses activités en 2012, formant ainsi une deuxième génération.La plupart des membres ont été informés de l’existence de la ligue par Mélissa Tremblay, enseignante à la polyvalente Hyacinthe-Delorme et à l’École Casavant et arbitre pour la LAIT. Sous la direction des coachs Rosalie Vaillancourt, Félix Chabot et Tanya Brodeur, ils ont disputé, au cours de la dernière année, des matchs pour apprendre les techniques d’improvisation.« Je fais beaucoup de théâtre, mais l’improvisation amène un niveau de difficulté différent, avance Mariane Lapierre, membre de la LAIT. Il faut être rapide, spontané et vif d’esprit parce que l’on a seulement 30 secondes pour faire un sketch. »Pour certains, l’improvisation est un exutoire, tandis que pour d’autres, c’est une façon d’avoir leur petit moment de gloire ou de rehausser leur confiance en soi. Mais tous s’entendent pour dire que l’esprit d’équipe a renforci leur sentiment d’appartenance. En plus des mercredis 17 et 24 juillet, les membres de la LAIT disputeront des matchs d’improvisation, samedi, de 14 h à 15 h 30. Ils seront sur la scène située au coin des rues Cascades et Duclos installée dans le cadre de la vente trottoir. Un match spécial entre la nouvelle et l’ancienne génération de la LAIT sera également présenté, le 20 septembre, à la salle Dufault du Centre culturel, à 19 h. On peut suivre les activités de la LAIT sur la page Facebook du groupe intitulée LAIT deuxième génération.

image