14 février 2013
Projet des trois glaces
Pas d’entente avant la mi-mars
Par: Le Courrier
La Société d'agriculture préfère le terrain de tennis (au centre) au vétuste Centre culturel.

La Société d'agriculture préfère le terrain de tennis (au centre) au vétuste Centre culturel.

Même si la Ville de Saint-Hyacinthe entend donner son feu vert à la construction d’un complexe de trois glaces par le groupe Syscomax sur le site de l’Exposition agricole, l’ensemble du dossier ne pourra être ficelé avant le milieu du mois de mars.

Publicité
Activer le son

C’est que la prochaine réunion du conseil d’administration de la Société d’agriculture de Saint-Hyacinthe n’aura lieu que le 14 mars et que par conséquent, aucune entente ne pourra être signée entre les parties d’ici là.

« On a discuté beaucoup avec la Ville et maintenant, il faut que tout ça soit validé par notre conseil d’administration et par le conseil municipal », a indiqué le secrétaire général de la Société d’agriculture, Richard Robert.Il est toujours question que l’emplacement initial du projet Syscomax soit déplacé vers le nord de manière à ce que le Pavillon de la jeunesse puisse être conservé comme bâtiment de service pour les besoins de la Société d’agriculture.

Courts de tennis éliminés

Le dossier a tout de même continué d’évoluer au cours des dernières semaines et il y a quelques nouveautés. C’est ainsi que la Société d’agriculture, après avoir demandé à la Ville de lui céder le vieux Centre culturel et sa piscine, a finalement décidé d’y renoncer. Ce bâtiment sera donc démoli comme prévu lorsque les organismes qui l’utilisent toujours pourront être logés ailleurs, notamment à La Métairie.

« On a évalué tout ça et on ne voit pas ce qu’on gagnerait à prendre le Centre culturel. C’est comme un cadeau de Grec : on a peur de se mettre dans la misère avec ça. Mais le terrain, il appartient aussi à la Ville et on veut l’utiliser », a précisé M. Robert.Si le Centre culturel n’intéresse plus la Société d’agriculture, en revanche, elle aimerait bien mettre la main sur les quatre courts de tennis qui se trouvent à proximité du Centre aquatique Desjardins. Si la Ville y consent, ces courts pourraient être recréés ailleurs, en tout ou en partie. « Ils sont finis, ces terrains-là. Nous sommes prêts à faire notre part pour qu’ils soient déménagés, mais pas sur le site de l’Exposition. On ne sait pas si ce sera quatre ou deux, mais il a été question de les transférer à la polyvalente Hyacinthe-Delorme », a révélé Richard Robert.Il a expliqué que le futur complexe des trois glaces allait rétrécir le site de l’exposition d’environ 98 000 pieds, mais qu’avec l’emplacement des courts de tennis (environ 30 000 pieds carrés), l’Expo pouvait minimiser cette perte. « Ça fait partie de nos demandes et dans les discussions, la Ville n’avait pas l’air fermée à ça. »De son côté, le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Bernier, a indiqué que la question des courts de tennis serait réglée en même temps que tout le reste, si entente il y a. « Est-ce qu’ils seront transférés ou pas, ce n’est pas précisé encore », a-t-il dit à ce sujet. Mais il a en même temps annoncé que le moment de coucher sur papier une proposition complète était arrivé. Le fait qu’un autre mois va s’écouler avant que les ententes puissent être signées entre les parties ne compromet pas le projet, assure-t-il. « Nous avons vérifié avec le promoteur et il réalise que les discussions vont bien. »

image