15 décembre 2016
Agroalimentaire
Pas pour demain une usine Yoplait à Saint-Hyacinthe
Par: Jean-Luc Lorry
L’usine Liberté est située sur le boulevard Choquette à Saint-Hyacinthe. Photo François Larivière | Le Courrier ©

L’usine Liberté est située sur le boulevard Choquette à Saint-Hyacinthe. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Ce n’est pas pour demain que l’usine Liberté de Saint-Hyacinthe fabriquera pour le marché canadien toute la gamme de produits laitiers de marque Yoplait.

publicité

La multinationale américaine General Mills qui détient 51 % des parts du géant franco-américain Yoplait vient de conclure une nouvelle entente jusqu’en 2023 avec l’entreprise agroalimentaire Aliments Ultima pour poursuivre la fabrication de yogourts Yoplait à son usine de Granby.

« Cette nouvelle entente de sept ans avec General Mills nous permet de continuer à optimiser la compétitivité de notre installation manufacturière de Granby au cours des prochaines années », a commenté par voie de communiqué, Martin Parent, président d’Aliments Ultima.

Cette signature coïncide avec un autre renouvellement, celui de la convention collective des employés syndiqués d’Aliments Ultima pour une durée de sept ans. 

« Notre employeur voulait une convention collective à long terme. Cette nouvelle entente permettra de fabriquer de nouveaux produits Yoplait », indique en entrevue au COURRIER, Martin Delage, président du Syndicat des employés d’Aliments Ultima.

« Une convention collective d’une durée de sept ans nous plaçait dans de bonnes dispositions avec General Mills », mentionne de son côté, Diane Jubinville, directrice des communications corporatives d’Aliments Ultima.

L’usine Aliments Ultima emploie 350 personnes et dispose de 12 lignes de production où se partage la fabrication de produits de marque Yoplait et Iögo (la marque maison d’Aliments Ultima).

« Produire pour des marques privées est une pratique répandue dans l’industrie, peu importe le secteur d’activité », explique Mme Jubinville.

À Saint-Hyacinthe, l’usine Liberté qui appartient à Yoplait fabrique des produits de marque Liberté et Yoplait dont le populaire yogourt à boire, Yop.

Pas de transfert de production

La direction de Liberté a assuré au COURRIER que cette entente n’aura pas pour conséquence un transfert de production de certains produits Yoplait vers Granby.

« Je peux confirmer que le nouveau contrat est un renouvellement et que nous ne rapatrierons pas de volume Yoplait de notre usine de Saint-Hyacinthe vers Granby », assure le directeur général de Liberté, Ben Pearman.

L’usine Liberté compte 180 employés répartis sur huit lignes de production.

Invité à commenter la nouvelle entente entre Aliments Ultima et General Mills, la direction de Saint-Hyacinthe Technopole croit que ce contrat ne devrait pas ralentir le développement de Liberté. 

« Ce mariage vient d’être prolongé pour une seconde fois. Cela n’enlève rien aux possibilités d’investissements futurs en vue d’une augmentation de la production », estime André Barnabé, directeur général de Saint-Hyacinthe Technopole.

Celui-ci rappelle que la multinationale Yoplait est toujours propriétaire de terrains situés dans la périphérie de l’usine. « Ces acquisitions pourraient à l’avenir permettre un agrandissement substantiel de l’usine », note M. Barnabé.

image