28 juillet 2011
Payer pour contrer la fraude
Par: Le Courrier
Le module d'enregistrement des ventes (MEV) sera obligatoire dès le 1<sup>er</sup> novembre.

Le module d'enregistrement des ventes (MEV) sera obligatoire dès le 1er novembre.

Les restaurateurs font face, cette année, à un défi financier de taille. L’implantation du module d’enregistrement des ventes (MEV), imposé par le gouvernement provincial pour lutter contre l’évasion fiscale, doit être complétée dans tous les restaurants du Québec d’ici novembre.

Publicité
Activer le son

Or, malgré les subventions offertes, l’installation du MEV, fait mal aux petits restaurateurs qui doivent débourser entre 3 000 $ et 15 0000 $ pour se conformer à la loi et enregistrer systématiquement chacune de leur vente auprès du gouvernement.

« Chez nous, on venait d’acheter de nouvelles caisses pour 8 000 $ il y a trois ans. On nous avait dit qu’elles seraient compatibles avec le MEV, dont on parlait déjà à l’époque, mais ce n’est pas le cas. On devra avancer un autre 15 000 $ pour se conformer cet automne », raconte Chantal Lemieux, copropriétaire de la Cantine Chez Joe depuis 11 ans. Elle espère que le système permettra dorénavant à tous de se battre à armes égales, mais comme plusieurs autres restaurateurs, elle en doute.« Peut-être que quelques restos qui fonctionnaient de façon moins légitime vont fermer, mais ceux qui veulent vraiment contourner les lois vont trouver de nouvelles façons pour y arriver, note Philippe Dumaine, associé jusqu’à tout récemment à La Piazzetta. J’espère simplement que les résultats pour le gouvernement vaudront tout l’argent que les restaurateurs québécois auront investi. »@NOM fin:M-P.G.N.

image