27 juin 2013
Chute du PQ dans les sondages
Pelletier sillonnera la région cet été
Par: Jean-Luc Lorry
Le député de Saint-Hyacinthe, Émilien Pelletier.

Le député de Saint-Hyacinthe, Émilien Pelletier.

Le député de Saint-Hyacinthe Émilien Pelletier sillonnera cet été la circonscription en vue de rencontrer les citoyens et leur expliquer les réalisations de son gouvernement. Une initiative qui semble faire suite à la publication de sondages peu reluisants pour le Parti québécois (PQ).

publicité

Un coup de sonde réalisé par la firme CROP du 12 au 17 juin auprès de 1 000 internautes a révélé un taux d’insatisfaction de 69 % envers le gouvernement de Pauline Marois.

Les intentions de vote se situent à 25 % pour le Parti québécois comparativement à 38 % pour le Parti libéral et la Coalition avenir Québec. « Je pense qu’il y a un désabusement de la population pour la politique en général et la Commission Charbonneau y est pour beaucoup. Au Québec, toutes les institutions publiques ne sont quand même pas corrompues », estimait Émilien Pelletier, lors de la présentation de son bilan de fin de session.À l’instar de sa chef, M. Pelletier reconnaît les erreurs de parcours de sa formation politique. Lors du bilan de session de son gouvernement, Pauline Marois avait endossé personnellement les critiques négatives. « Je suis la chef d’orchestre. J’assume les bévues », avait reconnu la première ministre.Même si son gouvernement est minoritaire, Émilien Pelletier assure que l’appareil gouvernemental contrôle les destinées de la province. Pour la région, des annonces sont inscrites à l’agenda en matière d’agriculture, de tourisme, d’habitation et d’infrastructures.Le projet de doter l’Hôpital Honoré-Mercier d’une nouvelle urgence ne semble pas être tombé aux oubliettes. « L’agrandissement de l’urgence fait partie des cinq priorités sur une liste de 60 identifiées par l’Agence de santé régionale en Montérégie », précise M. Pelletier.

Investissements régionaux

Depuis l’arrivée du PQ en septembre, le député de Saint-Hyacinthe a comptabilisé des investissements totalisant plus de 14 M$ dans le comté.

Parmi ceux-ci, M. Pelletier cite les infrastructures municipales, la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe, le Cégep, l’ITA, la Médiathèque maskoutaine, les études pour le train de banlieue et le CLD.À propos des investissements manufacturiers réalisés dans la MRC des Maskoutains en 2012, Émilien Pelletier trouve réalistes les chiffres diffusés publiquement par le CLD Les Maskoutains via sa publication le Technopolitain.Selon l’organisme public, des investissements totalisant 267,4 M$ ont été réalisés en l’espace de 12 mois. Un record historique pour la région.« Je fais confiance aux gens qui gèrent le parc industriel. Je tiens pour acquis les chiffres qui sont annoncés », mentionne celui qui dispose d’un siège au conseil d’administration du CLD. Émilien Pelletier profitera aussi de sa tournée estivale pour faire valoir l’option souverainiste du Parti québécois qu’il appuie fermement. « L’objectif est de se donner un pays comme tous les peuples de la Terre l’on fait. Un pays qui nous rassemble et qui nous ressemble, le Québec, ce qui représente un beau défi pour toutes les générations », considère M. Pelletier.

image