11 octobre 2012
Matières résiduelles
Période de stabilité à la Régie
Par: Le Courrier

C’est avec un budget pratiquement identique à celui de 2012 que la Régie intermunicipale d’Acton et des Maskoutains (RIAM) poursuivra en 2013 la gestion des matières résiduelles en provenance des 17 municipalités qu’elle dessert.

Publicité
Activer le son

Ses nouvelles prévisions budgétaires font état de dépenses de 8 139 800 $, ce qui représente à peine 56 500 $ d’augmentation (0,7 %) par rapport au budget 2012. La RIAM traverse donc une période de grande stabilité financière qu’on peut attribuer au fait qu’elle en sera l’an prochain à la troisième année des deux contrats de cinq ans qui la lient au transporteur, Les Services Environnementaux Richelieu, une firme qui est devenue tout récemment la propriété de BFI Canada.

Le directeur général de la Régie, Réjean Pion, a aussi rappelé que grâce à certains aménagements dans les derniers appels d’offres, les ententes actuelles ont été obtenues pour 1,9 million $ de moins que les contrats précédents. « Nous sommes sur la bonne voie », assure M. Pion, qui entrevoit de nouvelles économies grâce au projet de biométhanisation de la Ville de Saint-Hyacinthe. Comme les matières organiques déposées dans les bacs bruns seront éventuellement traitées à l’usine d’épuration de Saint-Hyacinthe, la RIAM économisera environ 80 000 $ par an sur les coûts de transport. Ces matières sont actuellement envoyées chez Enviroval, à Portneuf et au centre de compostage Fafard, de Saint-Bonaventure. « C’était prévu dans l’appel d’offres », signale M. Pion en parlant des changements à venir. Pour l’instant, une dépense de 1 414 550 $ est inscrite au budget 2013 pour la collecte et le transport des matières organiques.La collecte et l’élimination des déchets domestiques qui ne sont pas valorisés demeurent les opérations les plus dispendieuses et la RIAM doit leur consacrer près de 45 % du budget; elles nécessiteront l’an prochain une dépense de 3 611 450 $, soit 49 250 $ de plus qu’en 2012. La cueillette des matières recyclables et leur transport vers le centre Récupéraction Centre-du-Québec, à Drummondville, coûteront 1 212 350 $ en 2013, ce qui est légèrement moins qu’en 2012 (1 220 100 $). Notons que le centre de recyclage accepte de trier gratuitement les matières que lui envoie la RIAM parce qu’elles sont de bonne qualité.La gestion des boues de fosses septiques devrait coûter 1 025 000 $ en 2013 tout comme cette année, tandis qu’un montant de 415 000 $ sera consacré au traitement des matériaux secs à partir des écocentres (407 000 $ en 2012 ). Quant aux résidus domestiques dangereux, il en coûtera 66 159 $ pour les récupérer (61 600 $ en 2012). Enfin, la RIAM consacrera l’an prochain 323 900 $ à son administration générale (4 % du budget), soit à peine plus qu’en 2012 (312 700 $).

image