4 avril 2013
Petit Muzo a trouvé un produit de niche
Par: Le Courrier
Jean-François Beauregard, Stéphanie Kerouac et Hugo Berthiaume

Jean-François Beauregard, Stéphanie Kerouac et Hugo Berthiaume

Il était une fois deux amis de longue date, techniciens arpenteurs, qui n’étaient plus heureux dans leur travail, et une enseignante en adaptation scolaire, la conjointe de l’un d’eux, qui élevait des chihuahuas. Cette dernière voulait se lancer en affaires et avait créé une gâterie pour chiens, très populaire auprès des petits gourmands à quatre pattes.

publicité

Vous devinez ce qui s’est passé! Hugo Berthiaume, Stéphanie Kerouac et Jean-François Beauregard se sont associés pour créer leur entreprise : Petit Muzo.

Faire le grand saut dans un autre domaine

« Tout a commencé quand j’enseignais sur la Basse-Côte-Nord, avec une soupe aux coeurs de poulet, que j’ai donnée à mes chiens parce que ça m’écoeurait de manger ça! Eux, par contre, ils ont adoré! », raconte Stéphanie. Établie ensuite avec son compagnon Hugo à Saint-Pie, où ils étaient éleveurs certifiés de chihuahuas, Stéphanie a commencé à confectionner des gâteries pour ses protégés et à en donner aux clients de l’élevage.

« Je cherchais à faire des gâteries saines, sans sel ni gras. J’ai combiné mon intérêt pour la cuisine et l’alimentation avec ma fibre entrepreneuriale. Tout en enseignant, je testais des recettes dans ma cuisine, et les gars travaillaient. À Noël 2011, après un temps de réflexion, nous avons pris notre décision. Jean-François a embarqué dans l’aventure. Et nous avons fait le grand saut! »

Trois associés et leurs partenaires

Jean-François Beauregard a offert d’établir la cuisine industrielle de Petit Muzo dans son ancienne demeure familiale. Au début de 2012, les deux compères ont joué du marteau pour aménager les locaux selon les exigences du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, tandis que madame préparait un plan d’affaires dont la qualité épata le CLD Les Maskoutains.

Tous trois sont unanimes : « Le CLD nous a beaucoup aidés et encouragés ». Hugo a bénéficié de la mesure de Soutien au travail autonome (STA) et du soutien de son mentor Simon Giard. « Le CLD nous a aussi aidés pour obtenir un prêt et nous a guidés vers des sources de subventions. En plein démarrage d’entreprise, nous n’avions ni le temps ni les connaissances pour aller les chercher », ajoute Jean-François. « Nous avons été soutenus et encouragés par plusieurs autres partenaires », affirment-ils avec beaucoup de reconnaissance. « Patrick Dubé, propriétaire de trois animaleries, à Granby et Cowansville, qui a accepté de vendre notre produit et nous a mis en contact avec d’autres points de vente, la vétérinaire Valérie Dessureault, l’infographiste Christine Gaudreau, qui a créé l’image de Petit Muzo, Karine Dubé, du Marmiton, pour ses bons conseils, Annie Vaskuthy, de Pika Design, pour la création du site Web, le personnel de l’abattoir Agromex, la porte-parole canine, Rosie des Pignons Rouges, les dirigeants de Carton Unipack et de l’imprimerie Bienvenue Communication. » En juin 2012, la production du Crocoeur a débuté à Rougemont.

Des gâteries naturelles et québécoises

« Nos gâteries sont uniques au Québec : naturelles, fabriquées au Québec par des Québécois et avec des produits du Québec! », déclare Jean-François. « Elles sont faites à partir de coeur et de foie de porc, donc une excellente source de protéines animales, selon un procédé spécial et artisanal que nous sommes les seuls à utiliser et qui conserve intact leur goût et toutes leurs propriétés nutritives, sans aucun agent de conservation.

Ce sont des gâteries saines, sans gluten, blé ou soya, idéales aussi pour les chiens diabétiques. Croquantes, elles favorisent la mastication et ont des propriétés anti-tartre. Et surtout elles sont adorées des consommateurs! », raconte Hugo. « Nous utilisons des produits qui peuvent servir à la consommation humaine. Ils proviennent de l’abattoir Agromex, à l’Ange-Gardien, pionnier pour son éthique dans la méthode d’abattage, plus élevée que les normes HACCP. » Emballées dans des sachets de divers formats et refermables pour garder la fraîcheur, les gâteries Crocoeur et Bili Croc sont offertes dans 70 animaleries, cafés canins, cliniques vétérinaires, centres canins et salons de toilettage au Québec, outre la boutique en ligne. « Le chien est aujourd’hui un membre de la famille à part entière et ses propriétaires veulent qu’il vive le plus longtemps possible et en santé. Prendre soin des animaux, c’est dans notre culture familiale », disent Stéphanie et Hugo dont la maison abrite une grande ménagerie. Et Jean-François a bien sûr un chien, Charlotte. Tous trois mettent désormais leurs compétences complémentaires au service de leur entreprise. Hugo s’occupe de la distribution et du marketing, Jean-François de la production et Stéphanie du visuel et la R & D, entre autres, sans oublier la conjointe de Jean-François, Mélanie Scott Avon, CPA, pour la comptabilité. « Nous avons plein d’idées pour développer de nouveaux produits et nous voulons étendre notre territoire de distribution. Petit Muzo amorce une nouvelle étape de croissance! », de conclure Stéphanie. Fiche signalétique Nom de l’entreprise : Petit Muzo Dirigeants : Hugo Berthiaume, Stéphanie Kerouac et Jean-François Beauregard Année de fondation : 2012 Municipalité : Saint-Pie (production à Rougemont)Secteur d’activité : Agroalimentaire Activité : Fabrication de gâteries pour chiens Marché : Québec

image