10 octobre 2019
Raphaël Courchesne signe une 8e victoire
« Peut-être mon plus beau combat »
Par: Maxime Prévost Durand

Raphaël Courchesne a contrôlé du début à la fin son combat face à Javier Mercado. Photo Vincent Éthier - Eye of the Tiger Management

Une autre victime est tombée aux mains de Raphaël Courchesne. Le boxeur maskoutain a remporté, le 26 septembre, son duel l’opposant à l’expérimenté Mexicain Javier Mercado (26 victoires, 15 défaites, 2 nuls) afin de demeurer invaincu chez les professionnels après huit combats.

publicité

Prévue pour six rounds, dans un gala d’Eye of the Tiger présenté au Casino de Montréal, la confrontation s’est rendue à la limite. Dominant du début à la fin du combat, Courchesne est reparti avec une victoire par décision unanime alors que les trois juges ont remis des cartes identiques de 60-54 à son avantage.

« Je pense que c’est peut-être mon plus beau combat du point de vue technique et dans la façon dont j’ai géré le combat, a commenté avec fierté le pugiliste de 20 ans, lorsque joint par LE COURRIER. Je n’ai jamais été dans le trouble. Il m’a peut-être touché trois fois environ, sinon c’était dans les gants. Je n’ai même pas de marque au visage. J’ai vraiment présenté une bonne défensive et j’ai été intelligent dans ce combat. »

Courchesne a martelé son adversaire de coups, dont plusieurs ont touché la cible de façon plutôt solide, mais le Mexicain n’a jamais bronché. « J’affrontais un gars avec beaucoup d’expérience et ça paraissait. Je lui ai fait mal souvent, mais il ne le laissait pas paraître ou il s’en sortait. »

Un coup au corps a toutefois semblé couper le souffle à Mercado au 6e round, ouvrant grand la porte au Maskoutain pour lui passer le coup fatal. Voulant en finir, le représentant du Club de boxe de Saint-Hyacinthe a tenté un crochet de la gauche, mais les choses ne se sont pas déroulées comme prévu. « Je me suis fait mal à la main gauche sur ce coup et j’ai dû finir le combat seulement avec ma main droite. » Heureusement, une radiographie la semaine dernière a confirmé qu’il n’y avait aucune fracture.

Prêt pour la prochaine étape

Malgré cette blessure, Raphaël Courchesne a déjà hâte de remonter sur le ring. Impliqué depuis quelques combats dans des duels prévus pour un maximum de six rounds, le jeune vingtenaire se dit d’ailleurs prêt à franchir une nouvelle étape.

« Je pense que mon prochain combat sera de huit rounds. Je dois voir avec mon promoteur, mais je suis certain à 80 %. Je me sens prêt pour ça », indique-t-il.

Une chose est sûre, plus il gagne en expérience, plus il constate une progression dans sa boxe. « Je suis rendu un autre boxeur. Le moi d’il y a un an et demi et le moi d’aujourd’hui, [ce n’est plus le même boxeur]. Défensivement, j’ai tellement amélioré de trucs. Je me fais beaucoup moins toucher qu’à mes débuts et je vois plus mes opportunités. Avant, je frappais juste en ligne droite, mais maintenant, je prépare mes coups dans ma tête et tout s’enchaîne naturellement. »

Il faut dire qu’en plus d’avoir eu l’opportunité d’affronter plusieurs adversaires en peu de temps, le Maskoutain met beaucoup d’efforts à l’entraînement. « C’est motivant quand tu vois une évolution de combat en combat, lance-t-il. Pour mon dernier combat, j’ai fait beaucoup de sparring, environ 120 rounds au total, et ça m’a beaucoup aidé. »

Signe que ses efforts ne passent pas inaperçus, le promoteur Eye of the Tiger a annoncé en début de semaine que Raphaël Courchesne remontera sur le ring le samedi 7 décembre dans le cadre d’un gros gala présenté au Centre Bell, où David Lemieux, Simon Kean et Arslanbek Makhmudov seront également en action.

image