3 janvier 2013
Capitaine des Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe
Philippe Deaudelin croit aux séries
Par: Maxime Prévost Durand
Philippe Deaudelin, capitaine des Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe.

Philippe Deaudelin, capitaine des Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe.

Les Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe ne l’ont pas facile à leur toute première année dans la ligue de hockey junior AAA, alors qu’ils doivent lutter dans une division des plus relevées. Malgré tout, leur combativité et leurs efforts permettent au capitaine de l’équipe, Philippe Deaudelin, de croire aux chances de son équipe de faire son bout de chemin jusqu’aux séries éliminatoires.

publicité

L’équipe d’expansion a surpris en début de saison. « On est parti fort. On s’attendait à jouer pour .500, pas plus, puisqu’on est une nouvelle équipe dans la ligue, une équipe relativement jeune », affirme le numéro 27 des Lauréats.

Après 11 parties, la nouvelle équipe avait déjà en poche sept victoires, dont une séquence de quatre gains consécutifs. « On était très surpris d’avoir des résultats comme ça », continue-t-il. C’est à ce moment que les Lauréats ont connu leur première période creuse. Ils ont enfilé quatre revers consécutifs. Les joueurs ne se sont toutefois pas laissés abattre et ont continué de batailler. Leurs efforts ont été récompensés par une séquence de trois victoires au début novembre. « On a montré toute notre combativité. »Depuis, les périodes plus difficiles et les moments de réjouissance s’enchaînent. Par les temps plus durs, où la motivation est grandement affectée, Philippe Deaudelin s’assure de remplir son rôle de capitaine en motivant la troupe dirigée par Stéphane Donais. « Je rappelle l’objectif qu’on s’est fixé en début de saison, qui est de prouver à tout le monde dans la ligue que, même si on est une équipe d’expansion, on peut rivaliser contre les meilleures équipes. »

La plus forte des divisions

Le mandat est loin d’être facile pour les Lauréats pour cette toute première année. Ils doivent se battre à répétition contre les meilleures équipes de la ligue, alors que plusieurs d’entre elles se retrouvent dans leur division.

À titre indicatif, bien que l’équipe du Cégep de Saint-Hyacinthe se retrouve au dernier rang dans la division David Perron, elle pointe au 10e rang au classement général sur les 15 équipes de la ligue de hockey junior AAA.« Être dans une division aussi forte ne peut que nous permettre d’être meilleur à long terme. Ça nous donne le goût de nous améliorer constamment », confie Philippe Deaudelin.Le joueur de 20 ans ne cache pas qu’il aimerait bien participer aux séries éliminatoires de nouveau, lui qui s’était rendu en deuxième ronde éliminatoire l’an dernier avec les Braves de Valleyfield. « C’est notre objectif depuis le début de la saison et comme c’est ma dernière année, c’est certain que j’aimerais terminer ma carrière junior sur une bonne note en participant aux séries. J’aimerais pouvoir vivre avec l’équipe les émotions intenses des séries comme l’an dernier avec Valleyfield. »Avec cette 10e position, les Lauréats seraient parmi les derniers à accéder aux séries éliminatoires alors que les 12 premières formations au classement général prennent part à ces confrontations d’après-saison.Ils ont encore 18 rencontres à disputer pour assurer leur place en séries. Tout est encore possible.La pause du temps des Fêtes prend fin demain alors que les Lauréats poursuivent leur saison en visitant les Rangers de Montréal-Est. Ils seront également du côté de La Tuque, dimanche, pour y affronter les Loups.

image