22 juillet 2021
Philippe Laprise : s’entourer pour mieux replonger
Par: Maxime Prévost Durand

Quelques jours avant de traverser le lac Saint-Jean à pédalo pour son défi « complètement TDAH », Philippe Laprise montera sur la scène du Centre des arts Juliette-Lassonde deux soirs avec ses « joyeux lurons ». Photo gracieuseté

Remonter sur scène avec des amis, c’est encore mieux qu’en solo après toute une année sans spectacle, s’est dit l’humoriste Philippe Laprise. En compagnie de ses « joyeux lurons », il donnera le coup d’envoi à l’Été dans le 450 au Centre des arts Juliette-Lassonde les 5 et 6 août.
Publicité
Activer le son

Le concept est simple : pour chaque représentation, Philippe Laprise est accompagné de son bon ami Pierre-Luc Pomerleau. Les deux se partagent la scène, puis un invité surprise différent se greffe à eux chaque soir. À Saint-Hyacinthe, les spectateurs auront l’occasion de voir Jonathan Roberge le 5 août, tandis que Richardson Zéphir sera de la partie le lendemain.

« C’est un peu comme si on avait besoin de réapprendre à patiner, à se remettre en selle toute la gang. De faire ça avec des amis, c’est le fun! Repartir en show avec des chums, c’est toujours agréable », lance le sympathique comique.

Philippe Laprise voit ce spectacle comme l’entre-deux parfait, entre la fin de la pandémie et le début de la tournée d’un nouveau one-man-show plus tard à l’automne. C’est aussi une occasion pour lui de partager les premières bribes de ses nouveaux numéros, dans une formule qui met également en lumière le talent d’autres. « Pierre-Luc gagne vraiment à être encore plus connu », souligne le quarantenaire. « C’est d’ailleurs lui qui fera la première partie de mon prochain one-man-show. »

Remise en question

Comme pour bien des gens, la dernière année a amené Philippe Laprise à se questionner sur son avenir. « Est-ce que je suis à la bonne place? Est-ce que je fais les bonnes affaires », s’est-il demandé dans ses moments de remise en question.

« Quand la pandémie a commencé, j’ai réalisé que ça faisait 20 ans que je n’avais pas pris de pause, que ce soit en faisant de la télé, de la radio ou de la scène », fait-il remarquer.

Il juge néanmoins que cette période « a quand même été bénéfique », l’amenant à réaliser qu’il carbure surtout à la scène plus que tout autre médium.

« Chaque deux semaines, moi et mes auteurs on se rencontrait par Zoom. On a beaucoup de choses d’écrites, qui ne feront peut-être pas partie du spectacle, mais qui nous ont au moins permis de continuer à faire travailler notre cerveau. »

Un défi « complètement TDAH »

Quelques jours après son passage à Saint-Hyacinthe, Philippe Laprise réalisera un défi fou : traverser le lac Saint-Jean à pédalo afin d’amasser des fonds pour sa fondation, Complètement TDAH. Entouré d’une équipe, il parcourra une distance de 32 km reliant Roberval et Péribonka.

« Je suis très excité de ça, s’exclame-t-il. Mon objectif était de créer un défi qui est complètement TDAH, donc qui a l’air invraisemblable, mais qui sera atteignable. C’est souvent la façon de penser d’une personne vivant avec un trouble du déficit d’attention avec ou sans hyperactivité. »

Une date précise n’a pas été arrêtée pour ce défi, mais on sait que la traversée se fera au début août.

« On a réservé pour plusieurs jours, donc on va pouvoir choisir la plus belle journée, précise-t-il. Je serai bien encadré. J’aurai une équipe de sécurité qui va me suivre. Je ne veux pas que quelqu’un se lance dans un projet comme ça en se disant “Laprise l’a fait, je peux le faire” parce que le lac Saint-Jean c’est très dangereux comme plan d’eau. »

Pour un maximum de sécurité, il sera à bord d’un « pédalo de luxe » pour s’assurer de ne pas chavirer si des vagues plus importantes arrivaient sur sa route. « J’ai mis toutes les conditions pour que ce soit le fun et qu’on en rit », poursuit-il.

L’humoriste, lui-même TDAH, s’est d’ailleurs beaucoup dévoué à sa fondation et à la cause qu’elle porte au cours de la dernière année.

« J’aime m’impliquer. Je trouve ça important et ça me donne du gaz pour continuer d’avancer », soutient-il.

Pour en savoir plus sur sa fondation et son défi Complètement TDAH, il est possible de visiter le www.fondationphilippelaprise.com. Des billets sont toujours disponibles pour les deux représentations de son spectacle Philippe Laprise et ses joyeux lurons au Centre des arts Juliette-Lassonde.

image