5 septembre 2013
Canadian Tire
Pierre Boulos met le cap vers Québec
Par: Jean-Luc Lorry

Après 15 années à la barre du magasin Canadian Tire de Saint-Hyacinthe comme propriétaire de franchise, Pierre Boulos prépare sa sortie pour prendre les commandes de celui de l’arrondissement Beauport à Québec à partir de février.

« Nous adorons Saint-Hyacinthe, mais une opportunité d’affaires m’a conduit à prendre cette décision importante », indique Pierre Boulos, en entrevue au COURRIER.

Celui-ci laissera entre les mains du futur acheteur un magasin fraîchement rénové d’une superficie de 55 000 pieds carrés au chiffre d’affaires de 21 M$. « La corporation Canadian Tire et moi avons investi chacun 500 000 $. Je laisse un magasin en pleine santé », mentionne l’homme d’affaires maskoutain qui a toujours été impliqué à fond dans la communauté maskoutaine et ces dernières années auprès de la Fondation Bon Départ.Pierre Boulos est propriétaire de l’inventaire et des équipements. Quant au bâtiment, il appartient au groupe Canadian Tire. « Je n’ai rien à dire dans le choix de mon successeur. Cette décision sera prise par Canadian Tire et elle n’est pas encore connue », indique M. Boulos. Père de trois enfants majeurs, Pierre Boulos se lance dans ce nouveau défi professionnel avec sa femme Lyne Deslauriers qui travaille à temps partiel à ses côtés.Comparativement au magasin de Saint-Hyacinthe, celui de Beauport dispose d’une superficie de 60 000 pieds carrés et réalise des ventes de 25 M$. « Ce magasin a un potentiel de développement important », considère M. Boulos.La reconstruction du viaduc Laframboise qui débutera fin 2014 pour une durée d’environ six mois n’a pas influencé sa décision de vendre son magasin. « Comme commerçant, les travaux vont perturber les ventes, mais ils sont importants pour la sécurité des citoyens. »Les occasions d’affaires ont souvent guidé la carrière de Pierre Boulos. L’homme a déjà été propriétaire d’une brasserie à Laval et de deux restaurants à Terrebonne. Avant de se voir proposer par Canadian Tire, les commandes du magasin de Saint-Hyacinthe, le dynamique entrepreneur avait pris du galon en acquérant en 1996 celui de Coaticook.L’importante bannière de commerce de détail compte 98 propriétaires franchisés au Québec et 485 à l’échelle canadienne.

image