23 mai 2013
Seul sur la ligne de départ
Pierre Rhéaume briguera la mairie de Saint-Hyacinthe
Par: Le Courrier

Pierre Rhéaume sera candidat à la mairie de Saint-Hyacinthe aux élections municipales cet automne. Avec la retraite annoncée de l’actuel maire Claude Bernier, il se retrouve fin seul sur la ligne de départ.

Publicité
Activer le son

C’est donc dire que le maire Bernier n’affrontera finalement pas le fils de Clément Rhéaume, maire sortant qu’il avait battu en 1992, pour prendre les rênes de la Ville au terme d’une âpre campagne.

« Je ne me présente contre personne. Je me présente parce que je veux m’impliquer et faire une différence », a-t-il clamé humblement mardi, quelques heures avant l’annonce de la retraite du maire Bernier. Plus tôt le même jour, M. Rhéaume avait obtenu à l’Hôtel de Ville les documents nécessaires à la déclaration de candidature, qu’il devra déposer cet automne. « Il y a encore plusieurs mois à franchir d’ici l’élection, mais une fois la décision prise et les documents obtenus, mes intentions deviennent publiques et c’est pourquoi j’annonce dès maintenant mes couleurs », a dit M. Rhéaume, qui ne compte pas présenter son équipe ou faire d’annonce politique avant que la campagne ne batte vraiment son plein. « Je n’ai pas l’intention de devenir la belle-mère officielle de Saint-Hyacinthe. Je ne me lancerai pas dans les débats tout de suite », a-t-il dit.

Des appuis

Au cours des derniers mois, M. Rhéaume a longuement mûri sa décision auprès de sa famille et de ses amis.

Il a obtenu les conseils auprès de « vieux routiers qui ont participé à plusieurs élections » ainsi que des appuis de la communauté, notamment dans le milieu des affaires, a-t-il dit. « L’idée de me présenter venait de moi à la base. Je me suis mis à en parler aux gens et j’ai recueilli des appuis. Mais un certain intérêt, ce n’est pas suffisant. Je cherchais des gens pour m’aider et j’en ai trouvé. » Bien que le début de campagne soit relégué à plus tard, M. Rhéaume a néanmoins fait connaître ses motivations à briguer le poste de la mairie. « Je vois les pertes d’emplois, la vie économique qui se transforme et je crois qu’il faut s’adapter et trouver des façons d’intéresser les gens au potentiel de la ville. Je crois fermement au service public. Je ne suis pas un adepte des PPP, car je crois que ça se concrétise rarement à l’avantage des citoyens. » « Je ne vous dirai pas que tout a été mal fait à l’Hôtel de Ville, parce que ce n’est pas vrai, a-t-il ajouté. Je ne vous dirai pas que je veux tout changer juste parce que le changement est un mot à la mode présentement. Quand on s’implique, c’est pour faire une différence. »Pierre Rhéaume occupe actuellement la présidence de l’Association de soccer de Saint-Hyacinthe. Il est notamment l’instigateur d’activités de financement qui permettent chaque année à des enfants défavorisés, autistes ou vivant avec un handicap intellectuel de jouer au soccer. Il possède en outre une entreprise dans le domaine des communications. D’ailleurs, il souhaiterait conserver certains de ses contrats à l’extérieur de la région s’il devait être élu. « Évidemment, la mairie exige beaucoup de temps, mais je ne suis pas à la retraite. Et il n’est pas question de m’isoler à l’Hôtel de Ville. Je veux être présent dans la communauté et favoriser l’accessibilité des citoyens aux questions municipales avec ouverture et transparence. C’est une attitude que j’ai toujours prônée partout où je suis passé. Les citoyens ont le droit de savoir et les choses doivent être dites. »

image