5 décembre 2013
Jeunes volontaires en Montérégie
Pleins feux sur la relève d’hier à aujourd’hui
Par: Le Courrier

Le Regroupement des carrefours jeunesse-emploi (CJE) de la Montérégie, avec le soutien d’Emploi-Québec Montérégie, organisent une deuxième semaine de Jeunes volontaires en Montérégie pour inciter de nouveaux jeunes à prendre leur envol par la réalisation d’un projet qui leur tient à coeur.

Cette semaine de sensibilisation, qui coïncide cette année avec les 30 ans de la mesure Jeunes volontaires en Montérégie, permet de mettre à l’avant-plan la réussite et la concrétisation de projets réalisés dans la région par des jeunes d’hier à aujourd’hui.

« Au cours de ma participation au programme Jeunes volontaires d’Emploi-Québec, j’ai écrit deux romans visant à faire taire les préjugés sur les maladies mentales, dont l’un qui a été publié en mars 2013 », explique Cynthia Laferrière, auteure du roman Tout sauf Ana – Voyage dans la tête d’une anorexique. Cette jeune femme, organisée et autonome, a pu développer ses aptitudes en communication et adopter un style de rédaction plus concis grâce à son expérience à Jeunes volontaires et aux ressources mises à sa disposition par le CJE de Beauharnois-Salaberry. Luc Boivin, technicien en ingénierie du son, est tombé dans la potion « Jeunes volontaires » quand il avait 24 ans. En 1998, il a réalisé un projet de conception sonore pour le marché du multimédia. Depuis, sa carrière est florissante et il continue à s’impliquer au comité-conseil de Jeunes volontaires de son secteur. « Jeunes volontaires est un excellent programme pour permettre aux jeunes de prendre de l’expérience dans un domaine qui les intéresse, de concrétiser leurs rêves et, éventuellement, de faire leurs premiers pas vers le marché du travail. Dans mon cas, Jeunes volontaires aura été le point de départ pour le démarrage de mon entreprise », souligne-t-il.

Qu’est-ce que la mesure Jeunes volontaires?

Jeunes volontaires permet à des jeunes âgés de moins de 29 ans, qui ont de la difficulté à intégrer le marché du travail, de mettre de l’avant un projet qui leur tient à coeur. Sous la supervision de leur CJE et de leur centre local d’emploi (CLE), les participants à Jeunes volontaires acquièrent des compétences par la mise en oeuvre d’un projet qu’ils ont eux-mêmes conçu.

Réalisés sur une période variant de 9 à 52 semaines, les projets Jeunes volontaires permettent aux jeunes d’expérimenter, de valider, de créer, de développer ainsi que d’évaluer leur potentiel et leurs connaissances pour ainsi choisir et se diriger dans un cheminement de carrière gagnant. Après leur participation, on les retrouve en formation, sur le marché du travail ou encore évoluant à titre de travailleurs autonomes. Pour en savoir davantage sur la mesure Jeunes volontaires, on peut consulter le site Internet www.jvmonteregie.org ou encore la page Facebook « Jeunes volontaires Montérégie ». Les jeunes peuvent aussi se présenter au carrefour jeunesse emploi ou au centre local d’emploi de leur localité.

image