21 janvier 2016
Place Casavant
Plus de 10 000 $ de matériel ­électronique volé chez Centre iTech
Par: Maxime Prévost Durand
Le vol est survenu vers 22 h 30 le 5 janvier. Les bandits sont repartis avec plusieurs appareils électroniques prêts à être livrés à des clients. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le vol est survenu vers 22 h 30 le 5 janvier. Les bandits sont repartis avec plusieurs appareils électroniques prêts à être livrés à des clients. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le Centre iTech, une boutique en ­électronique spécialisée en produits ­Apple située à la Place Casavant, à Saint-Hyacinthe, a été la cible de ­voleurs dans la soirée du 5 janvier. ­Selon le ­propriétaire du commerce, Pier Becotte, plus de 10 000 $ de matériel lui a été dérobé, dont son ordinateur personnel.

Les malfaiteurs se sont introduits par ­effraction à l’intérieur du commerce vers 22 h 30, selon l’appel qu’il a reçu de la centrale de sécurité. Ils n’auraient rien pris à l’avant du magasin, sans doute à cause de la présence d’une caméra de retransmission située à l’avant, croit M. Becotte.

Ils se sont plutôt dirigés vers la salle de formation, où ils y ont volé ­l’ordinateur personnel du propriétaire et un système Apple TV. Ils seraient ensuite sortis par l’arrière du bâtiment commercial, prenant au passage des iPad, iPod et iPhone prêts à être livrés à des clients.

« À cette heure-là, il n’y a plus beaucoup de monde à la Place Casavant, mais il y a encore un peu de vie et personne n’a rien vu », a indiqué M. Becotte, lorsque rejoint par LE COURRIER.

Un message publié par sa fille sur ­Facebook a été partagé près de 600 fois en quelques jours afin d’aider à retrouver les voleurs. « Si quelqu’un voit ou entend ­parler de quelqu’un qui passe beaucoup de stock informatique, me faire signe », pouvait-on lire sur la ­publication de ­Marylou Bélisle, ajoutant qu’une ­récompense en argent serait ­attribuée à la personne qui permettrait de retrouver les auteurs du vol.

La caméra à l’avant du magasin ne ­servait qu’à retransmettre les actions de cette section du commerce vers le bureau du propriétaire à l’arrière.

« Mes fichiers de comptabilité se ­trouvaient dans mon ordinateur ainsi que tous mes documents de formation en ligne. Je voulais lancer un nouveau ­service, alors j’ai perdu six mois de travail. Je n’avais pas de backup », se désole M. Becotte.

Les policiers se sont rendus sur les lieux et une enquête est en cours.

image