26 mai 2011
La Ressourcerie
Plus de 225 tonnes de matières récupérées
Par: Martin Bourassa

Au cours de sa deuxième année d’existence, la Ressourcerie d’Acton et des Maskoutains a récupéré pas moins de 228 tonnes de matériel en leur redonnant une deuxième vie.

Publicité
Activer le son

Au cours de sa deuxième année d’existence, la Ressourcerie d’Acton et des Maskoutains a récupéré pas moins de 228 tonnes de matériel en leur redonnant une deuxième vie.

Il s’agit d’une hausse de 57 % par rapport aux résultats de la première année, alors que l’entreprise d’économie sociale avait récupéré un total de 145 tonnes. « Ce résultat est en grande partie redevable aux gens de la région, a commenté le président de l’organisme, Roger Lafrance. C’est grâce aux personnes qui ont donné des articles qui ne servaient plus qu’on a pu les remettre sur le marché pour les personnes désireuses de les acheter. Sans eux, la Ressourcerie n’existerait pas.»L’organisme a pour mission de récupérer les meubles, vêtements et autres articles usagés dans le but de les revendre et de leur redonner une deuxième vie. Il dispose de deux magasins, l’un à Saint-Hyacinthe et l’autre à Acton Vale. Il s’inscrit dans la volonté de protéger l’environnement en réduisant les matières qui, autrement, seraient destinées à l’enfouissement, tout en permettant aux gens de les acquérir à petits prix. Le produit des ventes permet ainsi de créer des emplois et de donner la possibilité à des travailleurs de réintégrer le marché du travail. Il s’agit là de la deuxième mission de l’organisme. La Ressourcerie compte actuellement sept employés ainsi que plusieurs bénévoles. « Au cours de la dernière année, nous avons vu la clientèle de la Ressourcerie se diversifier, précise son président. On retrouve en effet des gens qui représentent toutes les couches de la société : étudiants, travailleurs, personnes à faibles revenus, familles, amateurs d’articles plus rares ou collectionneurs. C’est de bon augure pour notre avenir. »L’organisme tiendra son assemblée générale annuelle le mercredi 8 juin à 19 h, au Carrefour des groupes populaires, situé au 1195, rue Saint-Antoine à Saint-Hyacinthe. Ce sera l’occasion pour les administrateurs de faire le point sur la dernière année.

image