17 novembre 2011
Club de judo de Saint-Hyacinthe
Plusieurs médaillés au Tournoi Espoir 2011
Par: Maxime Desroches
Émile Charbonneau (à droite) a remporté sa finale en classe U17.

Émile Charbonneau (à droite) a remporté sa finale en classe U17.

Une délégation de 18 athlètes du Club de judo de Saint-Hyacinthe a pris part au Tournoi Espoir 2011, qui se déroulait les 29 et 30 octobre, à Deux-Montagnes. Du nombre, dix ont décroché une médaille lors de cette compétition qui regroupait 400 compétiteurs provenant principalement de la grande région métropolitaine.

Les cinq représentants maskoutains en classe U17 sont tous montés sur le podium. Benjamin Daviau et Sandrine Fournier ont décroché l’or, tandis que leurs coéquipiers Marc-Antoine Morin et Xavier Lavoie-Rivard ont tous deux obtenu l’argent. De son côté, Samuel Pelletier a récolté le bronze.

Certains judokas du club en étaient à leur première participation au Tournoi Espoir. C’est notamment le cas d’Émile Guertin-Picard, combattant en classe U11, et de Thomas Bélanger, participant en classe U13. « D’une part, les judokas veulent tous revenir avec une médaille accrochée au cou, mais de revenir fier de ses performances et prêt à poursuivre ses efforts afin de s’améliorer, c’est encore plus important », mentionne l’entraîneur du club, Louis Graveline.Les élèves de M. Graveline ont aussi obtenu trois podiums en classe U15, soit ceux d’Émile Charbonneau (médaillé d’or), d’Audrey Poirier (bronze) et Jacob Demers (bronze). Ces trois athlètes sont inscrits au programme de sports-études de l’école secondaire Fadette. « Ce sont trois judokas qui progressent très bien au niveau de la technique et de la force, et sur le plan psychologique », estime l’instructeur Graveline.Les frères Léo et Jean-Félix Robin ont quant à eux remporté, en classe U13, le trophée Espoir dans leur catégorie de poids respective.Les judokas Samuel Daviau et Jérémie Poirier étaient également présents à la compétition. Le premier a arbitré les combats dans les catégories U17, U20, senior et vétéran, tandis que le second, démontrant de belles qualités de leader, a épaulé l’instructeur Graveline en agissant à titre d’entraîneur-adjoint. Devant se retirer du tournoi en raison d’une blessure, le judoka a prêté main-forte à ses coéquipiers tout au cours de la fin de semaine.

image