14 janvier 2016
Incendie mortel à Saint-Pie
Plusieurs questions restent sans réponse
Par: Maxime Prévost Durand
Plusieurs questions restent sans réponse

Plusieurs questions restent sans réponse

Ses amis ont témoigné de sa passion pour le baseball dans les hommages que l’on peut lire sur sa page Facebook. Photo Facebook

Ses amis ont témoigné de sa passion pour le baseball dans les hommages que l’on peut lire sur sa page Facebook. Photo Facebook

L’incendie se serait déclaré dans la chambre où se trouvait Michaël Pellerin, vers 16 h 45 le 6 janvier.Photo Bruno Beauregard

L’incendie se serait déclaré dans la chambre où se trouvait Michaël Pellerin, vers 16 h 45 le 6 janvier.Photo Bruno Beauregard

Plusieurs interrogations demeurent ­depuis l’incendie d’un duplex survenu le 6 janvier, sur le Grand rang Saint-François à Saint-Pie, qui a causé la mort de Michaël Pellerin. Si l’identification du corps a été confirmée par la Sûreté du Québec en début de semaine, on ignore toujours pourquoi il est resté prisonnier des flammes.

« Un technicien en scène d’incendie et un technicien du service de l’identité ­judiciaire se sont rendus sur place en fin de soirée le 6 janvier et ils ont fait une ­analyse de la scène, a indiqué Joyce Kemp, porte-parole de la SQ. La cause ­demeure inconnue pour le moment, mais il n’y a aucun élément criminel. »

Les flammes auraient pris naissance dans la chambre du logement situé au premier étage, où se trouvait Michaël ­Pellerin, vers 16 h 45 le 6 janvier. Les ­policiers, premiers sur les lieux, ont tenté une évacuation, mais leurs appels sont restés sans réponse.

À leur arrivée au duplex, situé tout juste avant la côte de la route 235 entre Saint-Hyacinthe et Saint-Pie, les pompiers ont progressé à l’intérieur du logement. Ils y ont découvert quelques minutes plus tard le corps inerte de l’homme de 31 ans.

« En une fraction de seconde, on est tombé en mode sauvetage. Mais quand on l’a évacué, on a vu qu’on ne pouvait plus rien faire pour lui », soutient Sylvain Daigneault, directeur du Service de ­sécurité incendie de Saint-Pie. Secoués, certains pompiers ont dû prendre quelques minutes avant de reprendre l’intervention.

Pas moins de 45 pompiers, des services de sécurité incendie de Saint-Pie, Saint-Hyacinthe, Saint-Valérien, Saint-Dominique et Roxton Pond, ont combattu le brasier. Les flammes ont causé surtout des dommages au ­logement inférieur, en plus de se propager jusqu’au toit du duplex.

Les derniers pompiers ont quitté ­l’endroit près de quatre heures après leur arrivée.

Les dommages sont évalués à plus de 200 000 $.

Ses amis lui rendent hommage

Même si la Sûreté du Québec n’avait pas encore confirmé l’identité de la victime, de nombreux amis de Michaël Pellerin lui ont rendu hommage sur Facebook dans les heures qui ont suivi la tragédie.

Tous se souviennent de lui comme d’un bon vivant et surtout, d’un amateur de baseball. « Sans le savoir, tu étais ­agriculteur mon chum. Partout où tu ­passais, tu semais le bonheur », a témoigné Pascal Pelletier.

« J’espère qu’au paradis tu joueras au baseball à tous les jours, ce que tu aimais le mieux sur la terre », a écrit Julie Godbout.

« Ce fut un honneur de jouer avec toi au baseball, meilleur joueur que j’ai vu de ma vie, mais surtout quelle bonne personne tu es », a partagé David Tétreault.

Joueur d’arrêt-court, Michaël a pratiqué ce sport pendant plus de 20 ans. La saison dernière, le numéro 74 avait ­participé au championnat canadien de balle donnée avec son équipe Gâteaux etc. / Steve Montigny (La ­Capitale) / Broli La Source du Sport / ­Cabaret Flamingo.

image