7 mai 2020
COVID-19
Point de presse du 7 mai
Par: Rémi Léonard

Photo Émilie Nadeau | Cabinet du premier ministre du Québec

Le premier ministre annonce la mise en place de nouvelles primes allant jusqu’à 1000 $ par mois pour les travailleurs de la santé. L’objectif est d’encourager le travail à temps plein, puisque la moitié des employés travaillent actuellement à temps partiel, a indiqué François Legault, sans compter les nombreuses absences.

Publicité
Activer le son

Un supplément sera accordé aux employés qui sont en contact avec des personnes infectées, que ce soit dans les CHSLD, les résidences ou les hôpitaux. Ces incitatifs sont nécessaires dans un contexte de pénurie de main d’oeuvre, particulièrement dans la région de Montréal, souligne le PM. Même si un millier de lits sont disponibles dans cette région pour soigner d’éventuels patients atteints de la COVID, « on n’aurait pas le personnel » nécessaire pour faire face à une hausse de la contagion, a-t-il révélé.

C’est d’ailleurs pourquoi la réouverture des commerces, des écoles et des garderies est repoussée d’une autre semaine dans la Communauté métropolitaine de Montréal, ce qui porte la date au 25 mai. Rappelons que la région maskoutaine n’est pas incluse dans le Grand Montréal.

François Legault apporte des données pour défendre sa position de fixer à 70 ans l’âge à partir duquel une personne est considérée à risque, au lieu de 60 ans. Les 60 à 69 ans représentent 6,5 % des décès au Québec, contre 91 % pour les plus de 70 ans, a-t-il indiqué. Même s’il n’y a pas de risque 0, il faut bien tracer une ligne, a soutenu le PM. Il ajoute qu’il faut aussi faire preuve de gros bon sens et prendre en compte la santé générale des personnes, en plus de l’âge, dans les facteurs de risque.

Dans le même ordre d’idée, le gouvernement confirme que le gardiennage sera possible pour les grands-parents de moins de 70 ans, sous certaines conditions.

Le Québec ne parvient toujours pas à réduire la courbe des décès puisque 121 autres s’ajoutent aujourd’hui, portant le bilan total à 2631 victimes. Les cas confirmés grimpent aussi de 911, pour un total de 35 238. En contrepartie, plus de 8600 personnes sont guéries. Dans les hôpitaux, on retrouve 224 personnes aux soins intensifs (+11) et 1836 patients hospitalisés (-4).

image