26 décembre 2013
Postes Canada gagne, les aînés perdent
Par: Le Courrier

Le Réseau FADOQ croit que les aînés et toutes les personnes vulnérables sont les grands perdants du plan d’action de Postes Canada annoncé le 11 décembre.

En effet, le plan d’action de Postes Canada prévoit notamment que la livraison à domicile du courrier en milieu urbain sera éliminée graduellement à compter de l’an prochain et remplacée par l’implantation de boîtes postales communautaires, sur une période de cinq ans, ce qui touchera au final le tiers des clients. « Nos municipalités comptent un nombre croissant d’aînés, dont une certaine proportion ont des contraintes de mobilité. Dans un contexte de maintien à domicile accru, qu’arrivera-t-il aux aînés qui ne seront pas en mesure de se déplacer jusqu’à une boîte postale? Est-ce la fin d’un service postal adéquat pour tous? », s’interroge Armand Lussier, président de la FADOQ – Région Richelieu-Yamaska. Le Réseau FADOQ déplore le manque de vision et de planification qui a conduit à cette réforme majeure dont les clients, les aînés en particulier, feront les frais, puisque l’isolement des personnes à mobilité réduite s’en trouvera accru. « Comme citoyens, nous ramassons les pots cassés et nous constatons que les services postaux ne cessent de se dégrader. En plus de l’abandon de la livraison à domicile, il y a le prix des timbres qui explose de 0,63 $ à 1,00 $ si achetés à l’unité, et ce, dès le 31 mars prochain. Cette dernière mesure fait mal aux aînés qui ont de la difficulté à joindre les deux bouts et qui, souvent, n’ont pas accès à Internet pour procéder au paiement de leurs factures et utilisent surtout le service postal. Une étude de l’OCDE vient de confirmer ce que nous savions déjà : les aînés canadiens s’appauvrissent. La hausse du prix du timbre est une autre tuile sur leur tête », fait remarquer M. Lussier. Autre source d’inquiétude du Réseau FADOQ : l’importante réduction de personnel nécessaire rapidement pour que Postes Canada retrouve le chemin de la rentabilité. Bien que l’on affirme à Postes Canada que le tout se fera principalement au moyen de l’attrition, il y a lieu de se demander si certains travailleurs d’expérience perdront eux aussi au change dans le cadre de ce coup de barre imposé par des lacunes de planification par la société d’État. Le Réseau FADOQ est composé d’organismes affiliés. Il a pour mission de regrouper les personnes de 50 ans et plus et de les représenter devant les instances nécessitant la reconnaissance de leurs droits et de leurs besoins. Il a également comme mission d’organiser des activités et d’offrir des programmes ainsi que des services répondant à leurs besoins. Le Réseau FADOQ compte à ce jour plus de 275 000 membres et est le plus grand organisme d’aînés au Canada.

image