15 septembre 2011
Maison de la Parole
Pour en finir avec la langue de bois
Par: Le Courrier

Un Jésus séculier? Et pourquoi pas? Voilà la réflexion que propose le conférencier Richard Bergeron, qui ouvrira la saison automnale de la Maison de la Parole, le mercredi 21 septembre, dès 19 h 30.

Publicité
Activer le son

Professeur à la Faculté de Théologie de l’Université de Montréal pendant trente ans et auteur de plusieurs ouvrages sur la vie spirituelle et religieuse, Richard Bergeron fait le constat que les formules traditionnelles pour nommer Jésus sont devenues langue de bois.

Il se propose de redécouvrir Jésus à travers des noms contemporains et signifiants, le libérant de la structure religieuse dont il a été fait prisonnier à travers le temps. « Le Christ, le Rédempteur, le fils de Dieu : tout cela n’a plus de signification dans l’esprit des civilisations occidentales modernes. Ce sont des réponses historiques à des questions qu’on ignore souvent ou qu’on ne se pose plus. »M. Bergeron estime qu’il est toujours possible que la référence à Jésus soit significative, autant pour les chrétiens engagés que pour ceux qui ont du mal avec la religion, mais qui conservent un certain intérêt. « Jésus n’appartient pas à l’Église. Il appartient à chacun. Il est patrimoine de l’humanité. Je tente d’apporter des pistes à ceux qui gardent une âme religieuse et qui se demandent comment vivre « religieusement » dans un monde profane, ou, mieux, comment vivre humainement devant Dieu dans un monde sans Dieu. »

Programmation automnale

La Maison de la Parole accueille aussi cet automne huit autres personnes-ressources qui guideront les participants à travers des passages de la bible.

Notons notamment la conférence de Christiane Cloutier-Dupuis, le mardi 4 octobre, qui portera sur l’épineuse question « Le monde créé en six jours : est-ce possible? », et celle d’André Myre, le samedi 22 octobre, sous le thème « Qohélet : apprendre à être heureux dans un monde qu’on ne contrôle pas. »Soulignons aussi, le 24 novembre, la conférence de Denis Petitclerc qui propose de découvrir l’évangéliste Marc, à la veille d’une nouvelle année liturgique qui lui sera consacrée. Puis, le premier samedi de décembre, père Yvon Jutras propose une journée de réflexion autour de la fête de Noël. Au menu : trois entretiens, l’eucharistie, un climat de silence et la possibilité de rencontrer individuellement le père Jutras. Les activités de la Maison de la Parole ont lieu au 650, rue Girouard Ouest, à Saint-Hyacinthe. Pour plus d’information et pour s’inscrire, communiquez avec Édith Lavoie au 450 771-8556 ou avec Muriel Timmons au 450 773-2588, poste 289.

image