4 janvier 2018
Rétrospective 2017
Pour être positif
Par: Martin Bourassa

Afin de tirer un trait sur l’année 2017, nous vous présentons cette semaine notre palmarès des 10 nouvelles qui ont marqué l’actualité maskoutaine de la dernière année.

Pour rendre l’exercice encore plus intéressant, nous nous donnons la peine de les classer en ordre d’importance. Libre à vous d’être d’accord ou pas avec nos choix et d’établir votre propre classement. Ainsi donc, nous avons fait de l’ouverture du Centre de congrès de Saint-Hyacinthe le fait saillant principal de l’année 2017.
Plusieurs seront sans doute d’accord avec notre décision, à commencer par le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil. Ce centre de congrès est en quelque sorte son bébé, ce qui sera sans doute sa réalisation la plus marquante. En ce qui nous concerne, il s’agit d’un atout dont les effets positifs se feront sentir pour plusieurs années.
Cet équipement aura l’effet d’un dynamo sur notre économie puisqu’il générera des retombées appréciables pour plusieurs entreprises et commerces, et pas seulement aux Galeries de Saint-Hyacinthe et dans les restaurants du secteur. On voit mal comment la Ville de Saint-Hyacinthe pourrait rater son coup avec ce centre de congrès municipal, même s’il est un peu petit par rapport à celui qu’il remplace. On a beau dire que les pavillons connexes du site de l’Expo agricole forment un ensemble unique au Québec, ce n’est pas certain que les congressistes auront la même lecture. Parlant de lecture, on souhaite toujours que la Ville fasse preuve de transparence et qu’elle nous donne accès chaque année aux états financiers du centre de congrès. Les Maskoutains ont le droit de savoir si la rentabilité promise sera au rendez-vous.
En seconde place de notre top 10 de 2017, nous avons placé la controverse autour du projet immobilier du promoteur Réseau Sélection. C’est assurément la nouvelle qui a fait couler le plus d’encre et qui a fait le plus de vagues au cours des 12 derniers mois.
Une nouvelle année débute et l’épais brouillard autour du projet ne s’est toujours pas dissipé, si bien qu’on ignore si les premiers coups de pelle seront donnés en 2018. Vu l’état d’esprit des opposants, on voit mal en ce moment comment la Ville pourrait convaincre le centre-ville de ne pas s’opposer au changement de zonage nécessaire afin de construire une tour d’habitation de 15 étages dans un stationnement.
Enfin, la troisième place du palmarès regroupe une quantité appréciable de bons coups à saveur économique, question de nous rappeler que l’année 2017 aura été assez bonne merci à ce chapitre. Et question aussi de convaincre les sceptiques que Le Courrier de Saint-Hyacinthe ne court pas expressément après les mauvaises nouvelles.
Bon an, mal an, les journalistes du COURRIER sont là pour traiter toutes les nouvelles qui meublent l’actualité régionale. Pour les vérifier, les valider, les décortiquer et vous les présenter avec le plus de justesse possible. Les fake news, très peu pour nous.
Bonne année 2018 et continuez de nous lire religieusement.

image