30 août 2012
Pour l’amour de l’art
Par: Le Courrier
Jusqu'au 28 septembre, l'artiste-peintre Manon Forest présente l'exposition <em>Espoirs</em> au Bureau de tourisme et des congrès de Saint-Hyacinthe.

Jusqu'au 28 septembre, l'artiste-peintre Manon Forest présente l'exposition Espoirs au Bureau de tourisme et des congrès de Saint-Hyacinthe.

En 2000, Manon Forest a tout laissé tomber pour se consacrer à la vie d’artiste-peintre. Après avoir peint des toiles faites à base de matières récupérées, elle se passionne, depuis 2006, pour la peinture à l’huile. Jusqu’au 28 septembre, elle présente l’exposition Espoirs au Bureau de tourime et des congrès de Saint-Hyacinthe.

Manon Forest est secrétaire de formation. Jusqu’à ses 37 ans, elle a travaillé dans divers bureaux pour le gouvernement, entre autres. Son emploi étant de nature contractuelle, elle a décidé de se lancer en tant qu’artiste-peintre à temps plein le jour où elle s’est retrouvée sans contrat.

« J’ai toujours été attiré par l’art, mais j’étais insécure. Je me suis donc trouvé un emploi normal. J’ai travaillé longtemps comme secrétaire. Et, d’année en année, mon goût pour la création s’est confirmé. Quand je suis arrivée à un moment où je n’ai plus eu de contrat, j’ai décidé de me lancer dans la peinture », explique-t-elle.Convaincue de faire le bon choix, Mme Forest a mis la main à la pâte pour perfectionner sa technique. Elle s’est inscrite à plusieurs cours de peinture et s’est mise à créer son propre inventaire de toiles. Au début, c’est dans la récupération qu’elle a trouvé sa source d’inspiration.« Mes deux premières expositions réunissaient des toiles faites avec de la récupération de matériaux comme de la peinture et de la cire de chandelles, avance-t-elle. Je faisais de tout. Des portraits, des paysages, des animaux… »En 2006, l’artiste-peintre et directeur général de la galerie d’art les 3 D, Claude Descoteaux, lui a proposé de peindre à l’huile. Elle a peaufiné sa technique avec l’aide de l’artiste-peintre et professeur Pierre Duhamel, dont elle parle avec affection. Depuis, Manon Forest a peint plus de 150 toiles, dont plus de 70 à l’huile.Dans le cadre de l’exposition Espoirs, Mme Forest présente plus d’une vingtaine de toiles, portraits et paysages, pour lesquelles elle s’est inspirée de photographies. Ce sont donc, des proches, des connaissances ou des lieux qu’elle connaît bien, tels que le parc Casimir-Dessaulles ou le cimetière d’Acton Vale, qu’elle illustre sur ses toiles en y apportant quelques modifications selon l’inspiration ainsi qu’un mot ou une phrase qui l’a guidée dans son processus de création. « J’écris un mot ou une pensée parce que c’est ma façon de m’exprimer et de donner un petit coup de pouce. Mon but, dans la création, c’est d’essayer de créer du bonheur, de l’harmonie, de la motivation et du positivisme. »

image