21 avril 2016
Salon du cheval - 29 avril au 1er mai
Pour les passionnés de chevaux!
Par: Véronique Lemonde
À partir de l’an prochain, c’est Charline Poher qui sera à la tête du Salon du cheval.

À partir de l’an prochain, c’est Charline Poher qui sera à la tête du Salon du cheval.

Pour une deuxième année consécutive à Saint-Hyacinthe, le Salon du cheval s’attend à accueillir près de 20 000 visiteurs sur le site de l’exposition agricole, du 29 avril au 1

Publicité
Activer le son

Avec 140 exposants, plus de 200 chevaux sur place, une quinzaine de conférences spécialisées, six démonstrations et une ­trentaine de compétitions, le Salon du ­cheval a évolué de manière exponentielle depuis ses débuts il y a six ans, alors installé à Saint-­Pascal-de-Kamouraska. « Nous avions alors environ 25 exposants et une ­cinquantaine de chevaux sur place. Toute une évolution depuis 2011! », indique le ­président François Pépin.

Avec toujours en tête de rassembler le plus grand nombre d’intervenants, d’éleveurs, d’équipements et d’artistes en lien avec le monde du cheval, le Salon du cheval ­permettra aux visiteurs de rencontrer des exposants de tout acabit, dont plusieurs ­artistes et artisans équins, en plus d’assister à de nombreuses démonstrations, compétitions et conférences sur le sujet. Pour ­l’organisation qui compte sur l’apport d’une ­centaine de bénévoles, la capacité de se ­renouveler et d’améliorer le Salon est au coeur de toutes les actions entreprises. Ainsi, en plus de rajouter un coin lounge pour ­divertir les visiteurs avec musique et ­cocktails, le Salon du cheval innove cette ­année avec une aire de réchauffement ­extérieure pour les chevaux.

Coup de coeur assuré, le Salon du cheval présentera le Gala des arts équestres ­Burlequestre les vendredi et samedi 29 et 30 avril, à 20 h, et le dimanche 1er mai, à 16 h. Un spectacle pour toute la famille qui regroupera les meilleurs numéros équestres (voltige, en liberté, au licou, fantaisie…) d’artistes québécois.

Côté démonstrations et compétitions, le Salon innove avec la présentation d’un concours complet avec sauts à obstacles, des courses shotgun, des démonstrations équestres en amazone et des joutes ­médiévales, pour ne nommer que ces ­activités. Les maréchaux-ferrants auront de nouveau leur chapiteau pour présenter leur compétition internationale. Les jeunes ­auront aussi leur part du gâteau lors de cet événement avec la Place des Jeunes et son poney club, sa mini ferme, ces mini épreuves médiévales, le maquillage et des ateliers de fabrication de marionnettes.

Un rêve qui se poursuit

Pour M. Pépin, impliqué dans le monde des chevaux depuis plusieurs années, il s’agit de sa dernière année à la tête du Salon du cheval. Le temps, pour lui, est venu de transmettre sa passion et son salon.

« Ma conjointe Josée Maheux m’a suivi dans mon rêve depuis les débuts, c’est pourquoi elle a dirigé le Salon avec moi. Maintenant, même si je ne serai jamais loin, je suis fier de remettre le Salon du cheval 2017 à ma directrice marketing Charline Poher. En France, d’où elle est arrivée il y a quelques années, elle est née sur un cheval. Elle montait à l’âge de 2 ans! Charline a un bagage très solide pour tout ce qui est équin et le Salon sera entre bonnes mains avec elle », a-t-il indiqué avec émotion.

« François et Josée sont des personnes de coeur qui ont fait grossir le Salon et qui m’ont accueillie comme un membre de leur famille depuis quelques années. Ce sont plus que des mentors pour moi et leurs valeurs, je souhaite les faire perpétuer à travers le Salon », a rajouté Charline Poher. Pour l’occasion, un artisan de sellerie de renom, Arthur Fortin, d’Art-Ur Sellerie, a remis à François Pépin une magnifique selle conçue sur mesure pour lui. Cette oeuvre d’art sera d’ailleurs exposée dans le cadre du Salon du cheval.

salon-du-cheval.com

image