21 avril 2016
Pour trouver le look de l’emploi
Par: Rémi Léonard
Alain Robert des Trouvailles de l’Abbé Leclerc, Jean-Marie Pelletier et Line Lessard d’Espace carrière et Simon Cusson de la SDC du centre-ville. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Alain Robert des Trouvailles de l’Abbé Leclerc, Jean-Marie Pelletier et Line Lessard d’Espace carrière et Simon Cusson de la SDC du centre-ville. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Espace carrière a dévoilé le 13 avril son magazine

Publicité
Activer le son

Rempli de trucs et d’astuces, d’articles et de chroniques, il servira à conseiller les chercheurs d’emplois qui veulent donner une bonne première impression à l’employeur. Car si l’attitude et les mots choisis comptent pour beaucoup, il est indéniable que l’habillement est aussi un facteur clé à considérer pour parvenir à décrocher un emploi.

Le guide pourra être consulté par les chercheurs d’emploi qui passent chez Espace carrière. « Chaque conseiller l’aura dans son bureau », assure Line Lessard, conseillère en développement professionnel. Au-delà des conseils ­pratiques du magazine, elle a aussi eu l’idée de mettre sur pied un service pour les Maskoutains qui n’auraient pas les moyens de se munir d’un ­ensemble professionnel pour une entrevue d’embauche.

Le vestiaire professionnel

Depuis novembre dernier, les chercheurs d’emploi à la garde-robe plus modeste peuvent partir des bureaux d’Espace carrière pour aller dénicher aux ­Trouvailles de l’Abbé Leclerc, à quelques coins de rue de là, des vêtements ou ­accessoires d’allure professionnelle ­appropriés pour se présenter dans une entreprise. Ils peuvent même en essayer plusieurs et bénéficier des conseils de l’équipe d’Espace carrière, qui se ­démarque par son « expertise humaine et professionnelle », a vanté Jean-Marie ­Pelletier, le président du conseil d’administration de l’organisme né en 2012 de la fusion du Carrefour jeunesse-emploi et du Club de recherche d’emploi. Déjà 16 personnes ont profité du vestiaire ­professionnel, mis sur pied avec Alain Robert des Trouvailles de l’Abbé Leclerc et grâce à une collecte appuyée par la SDC du centre-ville auprès des entreprises du secteur.

À travers le processus, c’est surtout la confiance et l’estime de soi des ­personnes en recherche d’emploi qui sont bonifiées, peut-être encore plus que l’image ­projetée, estime Line Lessard. L’initiatrice du projet se rappelle avoir été ­touchée par une femme qui lui confiait que « sans son petit chemisier noir, ­l’entrevue ne marcherait pas ».

L’approche d’Espace carrière ne se concentre pas uniquement sur l’intégration à l’emploi. La clientèle peut aussi être dirigée vers un programme de ­formation approprié ou accompagnée dans un projet entrepreneurial, au ­besoin. Entre 2 500 et 3 000 personnes utilisent ces services chaque année sur le territoire de la MRC des Maskoutains.

Afin de garder le vestiaire bien garni, une autre collecte reviendra la semaine du 25 avril. Des boîtes identifiées seront disponibles aux bureaux de la SDC, d’Espace carrière et aux Trouvailles de l’Abbé Leclerc.

image