6 mai 2021
Forum
Pourquoi planter des arbres quand on pourrait les conserver?
Par: Le Courrier

Des dizaines d’arbres matures ont été coupés au Domaine sur le Vert. Photo François Larivière | Le Courrier ©

C’est avec beaucoup d’intérêt et une certaine tristesse que j’ai lu la chronique de Christian Vanasse, publiée dans Le Courrier du 29 avril, relativement à la plantation et surtout à la coupe des arbres. Je devrais dire au respect des arbres.

Publicité
Activer le son

Nul n’a besoin d’aller dans les Hautes-Laurentides pour constater un massacre! Rendez-vous au Domaine sur le Vert, ici, à Saint-Hyacinthe, à quelques centaines de pieds de l’entrée. Un carnage!

Une soixantaine et plus de magnifiques arbres matures, parfaitement sains, de 20 à 30 pouces de diamètre, particulièrement des feuillus, jonchent le sol. Ils ont été abattus pour faire place à l’asphalte et à la construction intensive.

Est-il juste que la sacro-sainte loi de la densification à outrance tue l’environnement? Les permis d’autorisation d’abattage ne sont-ils pas délivrés par la Ville?

Dans son Plan d’action 2015-2020, la Ville de Saint-Hyacinthe avait, entre autres, comme objectifs de « conserver le couvert végétal de la ville » :

Action 6. Assurer la protection des arbres et des milieux naturels.

Action 8. Élaborer des plans d’action pour mieux gérer les événements menaçant les arbres.

Toutefois, dans le Plan de développement durable 2021-2025, il n’est plus question de protection. On plante :

Action 2.2.1. Se doter d’un plan directeur d’accroissement de la canopée.

Et l’on plante une future canopée qui nous protégera dans 40 ans, alors qu’on coupe celle qui nous protège maintenant. Dans 5 ans, au rythme actuel, combien restera-t-il d’arbres matures et de milieux naturels sur ce magnifique espace vert?

Quand nos petits-enfants voudront savoir ce qu’est une canopée, nous n’aurons qu’une seule réponse. « Oh! C’était à l’époque des mammouths… »

Jacqueline Prévost, Saint-Hyacinthe

image