21 mars 2013
Poursuite salée
Par: Martin Bourassa
Publicité
Activer le son

Ainsi donc la Ville de Saint-Hyacinthe a décidé de prendre les grands moyens pour régler le problème du stationnement vaseux au parc Les Salines.

Elle a déposé en septembre, et sans le crier sur tous les toits, une poursuite de 650 000 $ contre le concepteur, la firme Objectif Paysage, de Mont-Saint-Hilaire. Fort d’une expertise réalisée par un ingénieur externe, elle entend démontrer que cette firme est responsable du piètre état du stationnement, qui se transforme en nid-de-poule de boue quelques fois par année, malgré la vigilance des Travaux publics.Voilà un dénouement qui était attendu, tout autant que des correctifs.Les procédures seront toutefois longues et il n’est pas dit que la Ville gagnera sa cause et que la firme concernée, si jamais elle est condamnée, sera en mesure d’honorer ses engagements. Les utilisateurs du parc sont donc condamnés à souffrir encore.À sa face même, ce dossier demeure cependant un beau gâchis.En voulant économiser à tout prix, la Ville avait renoncé d’elle-mêmeà asphalter le stationnement, préférant des options plus économiques et respectueusesde l’environnement naturel du parc Les Salines. C’est en nous vantant les mérites d’un stationnement vert et écologique qu’on nous avait en quelque sorte vendule concept d’Objectif Paysage. Rapidement, ce stationnement vert se sera révélé être une catastrophe naturelle. Un lieu beaucoup plus gris que vert, un site qui nous en aura fait voir de toutes les couleurs. Ce stationnement a aussi terni l’image de la Villepuisqu’il est rapidement devenu objet de moquerie.On retiendra également que l’ingénieur retenu par la Ville pour dresser le bilan de santé du stationnement a aussi obtenu le mandat d’analyser les petits et grands bobos qui affligent notre tout nouveau centre aquatique. Est-ce le premier pas vers le dépôt d’une poursuite judiciaire contre les concepteurs? L’avenir nous le dira.Il serait toutefois assez ironique de voir la Ville de Saint-Hyacinthe engager une poursuite contre la firme d’architectes liée à l’organisateur principal des campagnes électorales du maire Claude Bernier. En pleine année électorale en plus!

M.B.

image