21 juin 2018
27e édition du Tournoi national de soccer de Saint-Hyacinthe
Poursuivre une tradition gagnante
Par: Maxime Prévost Durand
Le comité organisateur du Tournoi national de soccer de Saint-Hyacinthe pourra compter de nouveau sur les présidents d’honneur Isabelle Parenteau et Martial Bourgeois (à droite).

Le comité organisateur du Tournoi national de soccer de Saint-Hyacinthe pourra compter de nouveau sur les présidents d’honneur Isabelle Parenteau et Martial Bourgeois (à droite).

La baisse drastique du nombre d’équipes participant au Tournoi national de soccer de Saint-Hyacinthe, passé de 86 en 2016 à 54 en 2017, n’a pas réussi à refroidir les ardeurs du comité organisateur. Fidèles au poste, ces bénévoles dévoués mettront tout en œuvre pour poursuivre une tradition gagnante en offrant un tournoi de qualité aux jeunes du niveau récréatif, du 6 au 8 juillet, dans le cadre de la 27e édition.

publicité

Les équipes des niveaux U7 à U16 sont invitées à prendre part à ce grand rendez-vous, « l’un des plus beaux tournois de soccer récréatif au Québec, sinon le plus beau », estime la coordonnatrice, Nicole Champagne. Pour une deuxième année consécutive, Martial Bourgeois et Isabelle Parenteau, de la Rôtisserie Excellence, agiront à titre de présidents d’honneur.

« Le tournoi permet à de jeunes joueurs de niveau récréatif de vivre une belle expérience de soccer, de jouer dans un tournoi où tous sont du même niveau et où tous les joueurs ont pour ultime but de s’amuser », soutient le président des Loisirs Saint-Joseph, Patrick Cordeau.

Comme chaque année, tous les profits de l’activité iront aux Loisirs Saint-Joseph, qui organisent le tournoi, afin d’offrir des activités à un prix abordable à sa clientèle jeunesse, principalement pour les camps de jour. La baisse de participation enregistrée l’an dernier n’a heureusement pas trop affecté le montant récolté, grâce à la fidèle présence des commanditaires de l’activité.

La chute du nombre d’inscriptions avait été surtout attribuable au fait que le soccer récréatif maskoutain venait de passer aux mains du FC Saint-Hyacinthe, alors qu’il était auparavant régi par les corporations de loisirs. Habituellement payée par la plupart des corporations de loisirs, l’inscription au tournoi maskoutain n’était pas couverte par le FC Saint-Hyacinthe, qui laissait le soin à chacune de ses équipes de choisir si elle voulait y participer et débourser les frais reliés. Plusieurs ont répondu à l’appel, mais d’autres ont préféré passer leur tour.

« On a aussi perdu des équipes comme Sant-Liboire, Saint-Dominique et La Présentation, qui ne sont pas avec le FC Saint-Hyacinthe, relate Mme Champagne. Ces équipes jouent dans une ligue fantôme qui n’est pas fédérée. Et comme le tournoi est fédéré, elles ne peuvent plus y participer. »

Malgré un achalandage moins grand, la dernière édition avait tout de même été couronnée de succès. Le comité organisateur espère que l’engouement se fera sentir de nouveau cet été et que les équipes maskoutaines seront au rendez-vous. Le président du conseil d’administration du FC Saint-Hyacinthe, Bruno Plante, a par ailleurs offert son entière collaboration au tournoi, « l’un des derniers de cette envergure dans la région », a-t-il fait remarquer.

Toutes les équipes sont assurées de jouer au minimum trois rencontres. Pour les catégories U7 et U8, la formule « festival » sera appliquée et une médaille sera remise à tous les joueurs. Pour les autres catégories (U10 à U16), une équipe championne sera couronnée et se méritera une bannière, tout comme l’équipe finaliste. 

image