4 août 2011
Fonds du Pacte rural maskoutain
Près de 200 000 $ accordés à sept projets
Par: Le Courrier

Le comité de gestion et le conseil des maires de la MRC des Maskoutains ont annoncé leur contribution à sept projets qui se dérouleront dans les milieux ruraux de la grande région de Saint-Hyacinthe.

Ainsi, dans le cadre du dernier appel de projets du Fonds du Pacte rural, une somme totalisant 192 500 $ a été allouée pour des propositions qui généreront des investissements totaux de 1 650 880 $ dans les communautés.

Les dossiers retenus répondent principalement à deux orientations stratégiques proposées par le plan de travail régional du Pacte rural, soit le soutien à l’animation des milieux par des projets récréotouristiques, culturels ou récréatifs ainsi que la mise en valeur du potentiel humain des communautés rurales. Les projets qui bénéficieront d’une aide financière sont :

Construction d’un centre communautaireMunicipalité de Sainte-Hélène-de-Bagot – 50 000 $

Le centre communautaire projeté servira aux citoyens de Sainte-Hélène-de-Bagot et à ceux des municipalités environnantes. Il logera un gymnase à vocation sportive qui pourra également être utilisé comme salle de réception. Un autre local multifonctionnel permettra d’offrir aux citoyens différents cours et ateliers.

Parc-école, s’amuser : mission possible École Saint-Joseph-Spénard – 40 000 $

Cette école située à Sainte-Madeleine souhaite aménager son parc-école. La revitalisation et l’ajout d’installations seront réalisés en trois phases : aménagement vert autour de l’école; achat de nouveaux modules de jeux et amélioration des installations actuelles; et enfin, ajout de bancs, tables de pique-nique et de cibles dans la cour des petits et des grands.

Réparation de la toiture et des murs de briques de l’église de Saint-Marcel-de-Richelieu Fabrique de la paroisse de Saint-Marcel-de-Richelieu – 50 000 $

Récemment convertie en centre multifonctionnel, l’église de Saint-Marcel avait besoin de quelques travaux de réfection supplémentaires afin de demeurer en bon état à long terme. La somme reçue du Fonds du Pacte rural couvrira une partie des coûts de réparation de la toiture et des murs de briques de la bâtisse.

Installation d’exerciseurs et de bancs dans le parc des Bénévoles Municipalité de Saint-Liboire (comité des aînés) – 8 000 $

Le projet consiste en l’installation de trois exerciseurs extérieurs dans un parc situé au coeur de la municipalité. L’objectif principal est de fournir aux citoyens un espace extérieur adapté pour faire de l’activité physique.

Soutien au Relais rural Corporation de développement communautaire des Maskoutains (CDC) – 26 000 $

Récemment, la CDC a recruté 16 personnes identifiées comme des « relais ruraux » dans chacune des municipalités rurales de la MRC. Ce projet permettra de décentraliser les services des organismes communautaires et de les rendre accessibles aux gens dans les milieux ruraux. Ainsi, il y aura notamment des points de services dans les différentes municipalités afin de faciliter le lien entre les intervenants et les bénéficiaires de services.

Réparer et repeindre le toit de l’église et du clocher Fabrique de la paroisse de Saint-Jude – 15 000 $

Plus que centenaire, l’église de Saint-Jude doit être réparée afin, entre autres, de protéger et préserver les oeuvres d’art qui s’y trouvent. L’église sert également à la tenue de différentes activités communautaires.

Service de gestion des conflits et médiation citoyenne de la MRC des Maskoutains Justice Alternative Richelieu-Yamaska – 3 500 $

Différents partenaires issus des milieux communautaire, institutionnel, éducatif et du loisir et de la santé, ont uni leurs forces afin d’élaborer un projet global d’intervention ayant pour but de soutenir des initiatives locales en gestion de conflits. Le service offert, gratuit et confidentiel, sera dispensé par des médiateurs bénévoles soutenus et accompagnés par l’équipe de Justice alternative. « Les communautés rurales de notre MRC bénéficient grandement du soutien professionnel de l’agente de développement rural et de l’aide apportée par le Pacte rural maskoutain. Ces deux avenues permettent aux promoteurs de concrétiser des projets qui sont porteurs de développement local communautaire et socioéconomique dans leurs milieux respectifs. Nous ne pouvons qu’encourager les populations à toujours mieux profiter de ces formes d’aide afin de mettre sur pied des projets structurants qui correspondent à leurs besoins et attentes », précise Yvon Pesant, président du comité de gestion du Pacte rural. La prochaine date limite pour déposer un projet est le 15 octobre 2011. Les promoteurs de projet peuvent communiquer avec Karine Guilbault, agente de développement rural, au 450 773-4232, poste 231 pour qu’elle les accompagne dans leur démarche. -30-

image