29 mars 2012
Grève étudiante
Près de 200 étudiants dans les rues
Par: Le Courrier

Les étudiants du Cégep de Saint-Hyacinthe sont descendus dans les rues, mardi, en compagnie de quelques camarades venus du Cégep de Saint-Jean-sur-Richelieu pour affirmer une nouvelle fois leur opposition à la hausse des droits de scolarité universitaire.

Près de 200 étudiants – selon l’estimation des policiers – ont quitté le collège maskoutain vers 13 h, mardi. Leur trajet les a menés du Cégep au nord de la ville, puis au centre-ville.

Vêtus de rouge, pancartes à la main, les manifestants se sont faits bruyants, mais ont adopté une conduite exemplaire tout au long du parcours. Ils ont d’ailleurs reçu l’appui de plusieurs citoyens sur leur chemin.« La manifestation s’est très bien déroulée, a souligné le sergent Normand Champoux, de la Sûreté du Québec. Il n’y a rien à signaler. Les étudiants nous avaient fait parvenir leur trajet et ont suivi cet itinéraire en demeurant respectueux de leur environnement. »Un rassemblement dans le parc a permis de clore la marche avec quelques discours bien sentis des leaders du groupe, qui se félicitaient d’avoir mené une nouvelle action sans anicroche. Plus tôt, la semaine dernière, les étudiants du collège maskoutain avaient aussi pris part à la grande manifestation qui a réuni 129 000 personnes dans les rues de Montréal. De quoi donner un second souffle au mouvement, selon le président du Regroupement des étudiantes et des étudiants du Cégep de Saint-Hyacinthe (RÉÉCSH), Anthony Chiasson-Leblanc. « Nous avons fait du piquetage, mais nous nous sommes vite organisés pour mener des actions plus visibles et pour donner un sens à tout ça ici, à Saint-Hyacinthe », a précisé le président, en soulignant aussi que des discussions permettent régulièrement de rappeler les enjeux de la grève et de répondre aux inquiétudes.« La manifestation tenue aujourd’hui arrive à un moment charnière. C’est maintenant que les étudiants doivent montrer au gouvernement que leur démarche est sérieuse et qu’ils ont l’intention d’aller jusqu’au bout », a ajouté M. Chiasson-Leblanc.Hier, mercredi, le RÉÉCSH tenait le vote de reconduction de la grève pour une autre semaine. Après une décision serrée la semaine dernière – oui à 52 % -, le président demeurait confiant. « Le gouvernement a déjà annoncé qu’aucune session ne serait annulée. La session pourrait être prolongée, mais c’est un compromis qui ne devrait pas décourager les étudiants. On verra », a-t-il laissé tomber.Les étudiants du Cégep de Saint-Hyacinthe sont en grève depuis le 15 mars. Le dépouillement des votes se poursuivait au moment de mettre sous presse. Les résultats seront disponibles au www.lecourrier.qc.ca dès qu’ils nous auront été communiqués.

image