4 décembre 2014
Priorité au Marché public et au Centre des congrès
Par: Benoît Lapierre

La restauration du Marché public et une importante participation financière dans la création d’un nouveau centre des congrès viennent en tête de liste des grands investissements que la Ville de Saint-Hyacinthe entend réaliser au cours des trois prochaines années.

publicité

Le programme triennal d’immobilisations 2015-2016-2017 (PTI) adopté lundi par le conseil municipal contient 281 projets se chiffrant au total à 118,8 millions $, ce qui est un menu tout aussi chargé que celui du PTI précédent (107,3 millions $). Le maire Claude Corbeil a indiqué que la Ville tenait à maintenir son rythme d’investissements malgré un contexte budgétaire difficile aggravé par une perte de revenus de 1 345 000 $ découlant des compressions exercées par le gouvernement du Québec.

Pour 2015, la Ville a même prévu consacrer 32 060 000 $ à 152 projets, ce qui constitue un effort tout aussi important qu’en 2014 (157 projets, 31,8 millions $). Toutefois, comme les PTI ne sont présentés qu’à titre indicatif, des changements peuvent survenir en cours de route. Ainsi, en 2014, la Ville n’a pas concrétisé le prolongement de l’égout sanitaire le long du boulevard Laframboise. Cette intervention de 4,7 millions $, avec participation des riverains de 1,9 million $, a été reportée à 2015, et encore, elle a été amputée de la portion Petit Rang et Rang des Petits-Étangs. Pour des raisons techniques, les travaux prévus sur ces chemins ont été repoussés à 2016, a indiqué le directeur général, Louis Bilodeau.

Marché public

Dans le volet consacré aux édifices, la Ville prévoit injecter pas moins de 5 millions $ dans divers travaux visant la conservation et la mise en valeur du 1555, Marché public.

M. Bilodeau a mentionné que la liste des corrections à apporter apparaissait dans le carnet de santé du vieux bâtiment tel qu’établi par le bureau d’architectes Beaupré, Michaud, spécialisé en restauration d’édifices patrimoniaux. Comme il y a beaucoup à faire du sous-sol jusqu’à la toiture, il a précisé que l’intervention pourrait s’étaler sur cinq ans, pour éviter aussi que le Marché en souffre trop dans ses activités.

Un autre projet important et très attendu, la construction d’un centre communautaire dans le district Saint-Joseph, se réalisera en 2015. Le PTI confirme qu’une enveloppe de 2,25 millions $ y sera consacrée.

Mais la grande nouveauté apparaissant au PTI, c’est l’investissement de 10 millions $ que la Ville prévoit réaliser dans la construction, en partenariat avec une entreprise privée, d’un centre des congrès jumelé à un hôtel de 200 chambres. Ce montant a été inscrit pour 2016, mais le maire Corbeil a annoncé que les préparatifs allaient s’amorcer en 2015. « On se laisse deux ans. Ce sera complété avant la fin de 2016 », promet-il.

Où sera construit ce complexe, et avec qui? Le maire n’a donné aucun détail. L’avenir dira s’il existe un lien entre le projet du centre des congrès et le budget de 2,39 millions $ que la Ville réserve à des acquisitions de terrain en 2015. Mais elle n’a pas l’intention de mettre la main sur le terrain vacant de la rue des Cascades qui fait face au Marché public et qui n’a toujours pas été mis en valeur. Le maire Corbeil a laissé entendre que la Ville accordait encore un an au secteur privé pour y réaliser un projet, après quoi elle pourrait intervenir.

Eau potable

L’installation d’une nouvelle conduite maîtresse d’alimentation en eau potable dans le secteur Douville figure aussi parmi les grands travaux de 2015. Ce projet évalué 5,83 millions $ se réalisera le long du boulevard Laurier Ouest, entre les avenues Castelneau et Boullé, et perturbera la circulation durant une longue période.

M. Bilodeau a expliqué que la Ville se devait de compléter ce projet en 2016 pour avoir droit à une subvention de 3,77 millions $ qui lui est promise depuis trois ans dans le cadre du programme Fonds Chantier Canada-Québec.

Enfin, le service des Incendies pourra étrenner l’an prochain un tout nouveau camion Thibault qui coûtera la bagatelle de 1,3 million $. Il s’agit du camion-échelle qui remplacera la grande échelle actuelle, vieille de 29 ans.

Les projets 2015 du PTI seront financés à 45 % par de l’argent comptant provenant de diverses réserves. Aucun d’entre eux ne fera l’objet d’un emprunt à long terme.

image