16 juin 2011
Profession: fermier de famille
Par: Jean-Luc Lorry
Benoit Daviau

Benoit Daviau

Avoir dans son assiette des fruits et des légumes cultivés dans la région, certifiés biologiques et répondant aux critères du commerce équitable est la mission entrepreneuriale que s’est fixé Benoit Daviau en créant les Jardins Delsa.

Publicité
Activer le son

Fils d’agriculteur et enseignant à l’Institut de technologie agroalimentaire, Benoit Daviau est devenu un fermier de famille. Ce concept créé et développé par l’organisme environnemental Équiterre, consiste à fournir de juin à octobre, un panier de fruits et légumes de saison sur une base hebdomadaire.

Les consommateurs intéressés par cette formule, qui assure une alimentation équilibrée, s’engagent sur une durée de 18 semaines à venir récupérer leurs paniers à l’un des points de chute prévu que sont la Faculté de médecine vétérinaire à Saint-Hyacinthe, à Granby ou directement à la ferme de M. Daviau située à Sainte-Cécile-de-Milton.M. Daviau cultive son potager d’une superficie d’un hectare situé sur la propriété familiale. « L’objectif de mon entreprise était de créer aussi un emploi à ma soeur et d’être un projet de préretraite pour ma mère. »Benoit Daviau propose trois tailles de panier. Celui prévu pour une à deux personnes au coût de 18 $ par semaine, le régulier à 27 $ et le format familial à 38 $. « Lors de notre première saison, nous avons préparé 25 paniers. En cinq ans, nous visons les 125 paniers », indique avec enthousiasme M. Daviau. Selon le format choisi, un panier comprend entre huit et dix légumes et fruits différents. « Nous cultivons environ 40 sortes de légumes selon la saison. »Ce mois-ci; radis, betteraves jaunes, carottes, céleri, choux chinois, épinards, laitues sont quelques-uns des légumes qui garniront le panier. Le dynamique maraîcher a investi dans la construction de deux serres pour garantir la livraison de légumes durant la saison estivale.En bout de ligne, Benoit Daviau considère que les services offerts par les fermiers de famille sont bon marché considérant la qualité des produits. « Sans tenir compte des promotions, nos paniers coûtent en moyenne un prix identique à celui consacré aux fruits et légumes à l’épicerie. En plus, nos produits sont cultivés dans la région, certifiés biologiques et équitables. »Cette année, le réseau Équiterre regroupe 78 fermiers de famille qui mettront à la disposition des adhérents 10 000 paniers.

image