13 septembre 2012
Proj’Acteur sous les projecteurs
Par: Le Courrier

Les jeunes diplômés de l’École de théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe ont fièrement représenté la région maskoutaine lors du gala Forces AVENIR, animé par Stéphane Bureau le 5 septembre, avec leur projet Proj’Acteur. Ils ont mérité le prix tant convoité Projet engagé par excellence pour la création d’un spectacle de rue unique qu’ils ont réalisé au cours de l’été 2011 en France.

Les quatorze finissants 2011-2012 de l’École de théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe ne croyaient pas, il y a deux ans, avoir un tel bijou entre les mains lorsqu’ils ont eu l’idée de monter un spectacle de rue inspiré du folklore québécois pour un public européen.

Désireux de lancer leur carrière artistique, Geneviève Bédard, Olivier Courtois, Sandy Caron, Benjamin Déziel, Myriam DeBonville, Katrine Duhaime, Olivier Laprise, Alexandre Larouche, Lilà Mourmant, Rémy Ouellet, David Strasbourg, Sébastien Tessier et Marion Van Bogaert Nolasco ont créé le spectacle En Quincontes qui leur a valu une bourse de 15 000 $ au gala Forces AVENIR. Finalistes dans la catégorie Arts, Lettres et Culture, c’est plutôt dans la catégorie Projet engagé par excellence s’adressant à l’ensemble des trente finalistes du gala que les jeunes artistes se sont démarqués. « Il s’agit du plus gros prix, avance fièrement Marion Van Bogaert Nolasco. Nous savions que nous avions des chances dans notre catégorie, mais pas de là à repartir avec le grand prix! Quand nous avons entendu le nom de notre projet, nous étions vraiment contents. Tous nos efforts ont porté fruit. »À leur 2 e année de formation, en 2010, ils ont eu l’« idée folle » de partir en France pour voir ce qui se fait ailleurs dans le théâtre. Soucieux de présenter une création typiquement québécoise au public européen, ils ont créé un spectacle dans lequel ils présentaient des versions remaniées des contes populaires de quatre époques, tels que Joe Violon, Louis Cyr, Rose Latulippe et Alexis le Trotteur, devenu Alexis le facteur pour l’occasion.Le public de Paris, de Blois, de Limoges, de Grenoble et d’Avignon a tellement apprécié les représentations, que les jeunes instigateurs du projet ont eu des offres afin de répéter l’expérience l’année prochaine. Le projet ayant été une expérience enrichissante au cours de leur formation, ils ont décidé de léguer leur concept à la cohorte actuelle de l’École de théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe.

Un nouveau projet

Mais ce n’est pas fini pour la troupe initiale de Proj’Acteur. Diplômés et actuellement à la recherche de travail, les membres ont décidé de créer leur propre compagnie L’Escadron Création avec laquelle ils produisent leurs propres créations théâtrales.

« Nous trouvions que nous avions bien travaillé ensemble. Nous avons mené à terme un projet d’envergure qui a été bien accueilli et nous avons développé une belle complicité. Nous avons donc décidé, en septembre 2011, de créer notre propre compagnie », explique Marion Van Bogaert Nolasco.Comme première création, ils revisiteront la pièce Warwick, première production qu’ils ont présentée à l’École de théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe à l’automne 2011. Avec l’auteur Jean-Philippe Baril Guérard et le metteur en scène Michel-Maxime Legault, ils travaillent actuellement à remettre sur pied cette dramatique. Warwick sera présentée à la salle Fred Barry du Théâtre Denise-Pelletier du 30 janvier au 16 février 2013.

image