10 août 2017
Immeuble Vision Partage
Projet de 49 logements sociaux dévoilé
Par: Benoît Lapierre
C’est sur l’ancien emplacement de Vision Partage, avenue de la Concorde Nord, que doit se concrétiser le nouveau projet de l’OMH. Phototèque | Le Courrier ©

C’est sur l’ancien emplacement de Vision Partage, avenue de la Concorde Nord, que doit se concrétiser le nouveau projet de l’OMH. Phototèque | Le Courrier ©

Tel que promis tout récemment, la Ville de Saint-Hyacinthe réservera à la construction de HLM l’ancien emplacement Vision Partage, de l’avenue de la Concorde Nord. Elle a acquis cet immeuble abandonné en juin 2017 en versant 288 243 $ à un revendeur qui l’avait d’abord obtenu pour la somme de 61 000 $, au terme d’une vente sous contrôle de justice.

En réalisant cet achat, la Ville poursuivait deux objectifs : ajouter du stationnement au centre-ville le temps que se concrétise le projet Réseau Sélection, puis construire des habitations à loyer modéré pour compenser la perte des logis sacrifiés dans l’opération d’agrandissement des stationnements publics.
L’annonce de la création de 49 logements sociaux sur le site bordé de l’avenue de la Concorde Nord, de la rue Bibeau et de l’avenue Robert a été faite il y a quelques jours par les représentants de la Ville, de l’Office municipal d’habitation de Saint-Hyacinthe (OMH) et de Contact Richelieu-Yamaska, organisme associé au projet.
Le projet de construction représente un investissement de 8,2 M$ auquel la Ville consacrera 2,5 M$ en plus de fournir le terrain, ce qui implique la démolition des bâtiments de l’ancien garage Concorde Auto et la décontamination du sol, en partie souillé par des hydrocarbures, opération dont le coût pourrait atteindre 300 000 $. Toutefois, le directeur général de la Ville de Saint-Hyacinthe, Louis Bilodeau, a indiqué que la municipalité pourrait profiter d’un tout nouveau volet du programme de subvention Climat-Sol, du gouvernement du Québec, et ainsi réduire cette facture de moitié.
Le Concorde
Le projet d’HLM dévoilé comporte quatre logements de type studio, 30 logements d’une chambre à coucher, trois logements de trois chambres à coucher, huit chambres réservées à des itinérants et quatre studios de transition. C’est l’organisme Contact Richelieu-Yamaska qui s’occupera de tout le volet touchant l’hébergement des itinérants, ce qu’il pourra faire jour et nuit sur les lieux mêmes : ses bureaux seront regroupés dans la nouvelle résidence Le Concorde, laquelle comportera quatre étages.
« L’OMH est très heureux de l’engagement de la Ville de Saint-Hyacinthe à l’égard de l’ajout de 49 logements sociaux au centre-ville, d’autant plus que le projet Le Concorde nous permettra d’apporter une solution concrète à l’enjeu de l’itinérance, et ce, en partenariat avec un organisme communautaire bien implanté dans le milieu. C’est avec gratitude que j’offre, au nom de tous les citoyens en attente d’un logement social, mes sincères remerciements au Conseil pour l’octroi des ressources qui permettront la réalisation du projet Le Concorde », a déclaré en conférence de presse le président de l’OMH, David Bousquet, aussi conseiller à la Ville de Saint-Hyacinthe.
En tant qu’élu municipal, il avait voté contre l’achat de l’immeuble Vision Partage le 5 juin parce que, avait-il expliqué plus tard, l’OMH avait déjà déterminé que l’endroit ne convenait pas à un de ses projets immobiliers.
« C’était un choix en fonction des ressources qu’il fallait pour développer le terrain. Les coûts d’acquisition et de décontamination ne rencontraient pas les paramètres de la Société d’habitation du Québec (SHQ), mais avec la participation financière de la municipalité, tout devient possible », a-t-il nuancé pour expliquer son changement de position.
Le directeur général de l’OMH, Jean-Claude Ladouceur, a indiqué que l’engagement de la Ville faisait en sorte que l’OMH pouvait dès maintenant s’adresser à la SHQ pour une réservation de logements sociaux. Advenant une réponse positive en décembre 2017, toutes les étapes subséquentes pourraient mener, dans les meilleurs délais, à une mise en chantier du projet en septembre 2018.
Pour sa part, le maire Claude Corbeil a souligné qu’en tenant compte des projets récemment réalisés rues Morison et Papineau, ce sont 5,65 M$ que la Ville allait investir dans les HLM d’ici 2020, soit 3,65 M$ de plus que les 2 M$ promis en 2010, à raison de 200 000 $ mis en réserve chaque année durant 10 ans.

image