15 décembre 2011
Le projet innovateur d'un jeune entrepreneur maskoutain
Promouvoir le sport chez les jeunes avec une bouteille d’eau!
Par: Maxime Desroches
Raphael Gosselin-Deschesnes a lancé, à l'été 2011, le premier d'une série de bouteilles d'eau au concept innovateur, dont le but est de promouvoir la pratique du sport.

Raphael Gosselin-Deschesnes a lancé, à l'été 2011, le premier d'une série de bouteilles d'eau au concept innovateur, dont le but est de promouvoir la pratique du sport.

Tando est l’entreprise de Raphael Gosselin-Deschesnes, un Maskoutain de 22 ans qui oeuvre, depuis 2009, dans le secteur de l’importation et la distribution de breuvages haut de gamme. Mais pour lui, Tando, c’est aussi l’acronyme de son mantra, « Tant d’opportunités », en référence à la richesse que renferment toutes les réserves d’eau dont regorge le Québec.

publicité

À l’été 2011, le jeune entrepreneur a lancé le premier d’une série de produits innovateurs dont l’objectif avoué est de faire la promotion du sport, notamment auprès des jeunes, par la consommation de l’eau.

Sa bouteille de 700 ml, embouteillée directement à la source en Mauricie, est déjà en vente dans plusieurs chaînes de supermarchés des territoires montérégien et montréalais, et a la forme et la texture d’un ballon de soccer. Au cours des prochains mois, il compte en faire autant avec d’autres disciplines sportives, telles que le golf, le baseball et le tennis, en plus d’élaborer une série de bouteilles destinée aux enfants. Le lancement de ces produits est prévu pour l’été 2012.« Quand j’étais tout jeune, ma mère me rappelait constamment que l’eau, c’est bien meilleur pour la santé que la liqueur. C’est sans doute pourquoi j’ai eu ce flash et que j’ai mis les efforts pour que mon projet prenne forme. Si les bouteilles à design de sport de Tando aident à accrocher les jeunes à la consommation de l’eau en la rendant moins banale, plus amusante, tout en faisant la promotion du sport, on aura atteint une bonne partie de notre objectif », fait-il valoir.S’il vise une distribution massive dans les supermarchés à l’échelle nationale, voire internationale, Raphael estime que son produit possède un énorme potentiel de marketing dans les divers événements sportifs, tels que les tournois de golf et de soccer. Son équipe de promotion a d’ailleurs sillonné les routes de la province au cours de l’été, ayant visité plus de 20 tournois de soccer afin de faire connaître Tando.« J’ai eu la chance d’avoir des partenaires financiers qui ont cru en mon idée. Un de mes oncles m’a beaucoup aidé à mes débuts, et par la suite, un investisseur de la région qui a cru à mon projet malgré mon jeune âge a pris le relais. De mon côté, je n’ai jamais douté que mon idée méritait que je lui consacre temps et argent. »Ayant amorcé des études afin de devenir électricien à 18 ans, le jeune entrepreneur admet que c’est tout un virage de 180 degrés qu’il a fait en peu de temps. « J’ai toujours été la grande gueule dans mes cours, celui qui aimait parler. Je savais que ce n’était pas ma place. Aussi, plusieurs membres de ma famille oeuvrent dans le secteur de l’alimentation. Ce n’était qu’une question de temps avant que mon tour vienne! »

image