18 septembre 2014
Audi R8 2015
Quand la tête vous tourne
Par: Le Courrier

Il est vrai que la saison estivale nous amène toutes sortes de petits plaisirs. Du nombre, la possibilité de conduire les voitures de rêve qui abondent sur notre marché. Sincèrement, quand cette voiture prend la forme d’une Audi R8, on peut certainement dire que l’été peut se terminer, on a atteint tous nos objectifs.

Je ne suis d’ailleurs pas le seul à le penser, à en juger par la réaction excessive des passants qui, littéralement, se tordaient le cou sur mon passage pour saluer l’esthétisme unique de cette superbe voiture allemande. Malgré ses trois ans d’âge, elle continue d’attirer les foules, et de faire tourner les têtes.

Imaginez, alors même que nous roulions lentement en ville, un inconnu nous a abordés, et nous a demandé l’autorisation de stopper et de prendre une photo. J’avoue que c’était une première.

Mais il n’y a pas que les passants qui ont la tête qui tourne. Celui qui est au volant aussi, non seulement en raison de la performance exceptionnelle du véhicule, mais aussi de son confort remarquable.

Des changements subtils, mais marquants

L’Audi R8 2015 pèse de 75 à 105 kilogrammes (166 à 232 livres) de moins grâce à l’utilisation abondante de fibre de carbone et à sa carrosserie en aluminium de type space frame. Le design extérieur a été légèrement retouché, notamment au niveau des parechocs. Les fameux feux de jour popularisés par Audi ont été remplacés par des blocs optiques entièrement à DEL. La silhouette unique de la R8 reste cependant inchangée.

Sous le capot, ou plutôt sous la fenêtre arrière puisque le moteur de la R8 est central et totalement visible à travers la vitre, on retrouve un V8 de 430 chevaux dont la puissance ne se dément pas. Malgré son énergie inépuisable (et appuyer avec insistance sur l’accélérateur ne vous permettra pas de vous rendre au bout), on aurait aimé un grognement plus sourd, plus animal. Simple question de perception…

Plusieurs accueilleront avec joie le retour de la boîte manuelle et de sa superbe grille de sélection en métal. Ce n’est pas tout : la boîte manuelle automatisée R tronic a été remplacée par une S tronic à double embrayage. Elle peut même sauter des rapports au besoin, par exemple lorsqu’on doit accélérer ou dépasser en un éclair. Ma version possédait cependant la boîte manuelle, une des plus spectaculaires sur le marché. Sa grille métallique et le déplacement même du levier rendent le maniement exceptionnellement agréable, et la sensation au creux de la paume de chacun des changements, ajoute au plaisir de conduite.

En matière de tenue de route, rien à redire. La R8 se positionne toujours au bon endroit, le transfert de poids est exceptionnel, et il faut un talent de pilote bien supérieur au mien pour la pousser dans ses derniers retranchements.

En fait, elle se conduit avec tellement d’aisance qu’elle donne l’impression à tout le monde d’être un véritable pilote de formule un. Rien de moins! Et dans ce contexte, c’est ma tête à moi qui tournait de plaisir.

Un bon mot aussi pour les sièges qui offrent un grand support dans toutes les conditions, et pour toutes les tailles (la mienne étant un peu plus imposante). Les longues randonnées se font sans inconfort notable, et les virages sur piste ne sont pas un obstacle non plus. Seul l’accès à bord (et débarquer est encore pire) est un peu difficile, notamment en raison de la hauteur d’accès de l’habitacle.

Évidemment, la R8 étant une supervoiture à ranger au chapitre des exotiques, elle a aussi l’étiquette de prix qui l’accompagne. Ma voiture d’essai, d’un gris Nardo spectaculaire, mais optionnel (et d’une valeur de 3 900 $), affichait un prix total de 163 000 $. Pas à la portée de toutes les bourses certes, mais la R8 constitue encore une telle réussite que si mon budget me le permettait, elle serait tout en haut de ma liste d’achat.

Forces :– Design – Moteur puissant – Confort Faiblesses :– Prix d’achat – Options excessives – Consommation Fiche technique :Moteur : V8 4.2L DACT 32 soupapes Puissance (ch@tr/min) : 430 @ 7900 Couple (lb.pi@tr/min) : 317 @ 4500 Roues motrices : Intégrale Transmission : Manuelle à 6 rapports Transmission opt. #1 : Automatique à 6 rapports Consommation : 25,1 l aux 100 km (ville) / 12,1 l aux 100 km (route) Prix : 162 450 $

image