18 août 2016
Calendrier au profit de la Croix-Rouge
Quand les femmes de vos héros s’en mêlent
Par: Maxime Prévost Durand

Difficile de réinventer le traditionnel calendrier de pompiers, un concept vu et revu, mais dont la recette fonctionne toujours. Et si, au lieu des pompiers eux-mêmes, on y mettait en vedette les femmes des héros?

Publicité
Activer le son

Un calendrier entier sera consacré aux femmes des pompiers du Service de sécurité incendie de Saint-Hyacinthe grâce à l’idée originale de la Maskoutaine Isabelle Bérubé, elle-même la femme d’un héros du feu. Le but? Rassembler les femmes des pompiers dans un projet commun et permettre d’amasser des fonds pour la Croix-Rouge, un organisme directement lié aux interventions des pompiers qui vient en aide aux sinistrés.

Le concept est fort simple : chaque photo présente les femmes des pompiers dans leur quotidien, mais un élément est remplacé par un équipement utilisé par les hommes de feu. « Sur une des photos, on voit une femme qui est en train de regarder un film en mangeant du popcorn, mais le bol est remplacé par un casque de pompier », explique Mme Bérubé avec enthousiasme.

Pour ce projet « un peu fou », elle a fait appel à Maryse Massy, une photographe professionnelle spécialisée dans le portrait et infographiste, qui est une bonne amie. Toutes les photos seront présentées en noir et blanc, avec comme seule touche de couleur l’équipement de pompier utilisé. Puis au bas de chaque page, un médaillon présentera le pompier dont on retrouve la femme sur la photo avec le nombre d’années de service à son actif.

Avant de se lancer à fond dans le projet il y a un peu moins d’un an, Isabelle Bérubé l’a présenté au directeur du Service de sécurité incendie de Saint-Hyacinthe, Daniel Dubois, afin d’avoir son approbation. Et la réaction a été celle espérée. « Je trouvais le projet très original. L’idée est bonne et le concept est punché avec les jeux de noir et blanc avec l’item en couleur, soutient-il. Ça créait une belle dynamique en allant chercher les familles de nos pompiers. »

Mme Bérubé et la photographe Maryse Massy ont d’ailleurs obtenu la pleine collaboration du Service de sécurité incendie, même si la Ville n’est pas directement partenaire du projet. « Dès qu’on avait besoin d’un équipement, Daniel nous disait oui tout de suite, peu importe ce que c’était. Il a vraiment été accommodant. »

Une douzaine de femmes des pompiers ont sauté à pieds joints dans ce projet en se prêtant au jeu. « Souvent, c’est nous, les femmes des pompiers, qui sommes fières de nos hommes. Là, on voulait que ce soit eux qui soient fiers de nous », lance Mme Bérubé.

Le calendrier sera lancé officiellement le 17 septembre à la caserne des pompiers de la rue Dessaulles, au centre-ville de Saint-Hyacinthe. Il sera vendu au coût de 10 $ et l’ensemble du montant sera remis à la Croix-Rouge.

image