14 juin 2012
Encan de sélection de la LHJMQ
Quatre Gaulois réclamés au premier tour
Par: Maxime Desroches
L'attaquant des Gaulois Samuel Tremblay a été sélectionné par l'Armada de Blainville-Boisbriand, samedi, à Québec.

L'attaquant des Gaulois Samuel Tremblay a été sélectionné par l'Armada de Blainville-Boisbriand, samedi, à Québec.

Pas moins de 11 joueurs de la jeune équipe des Gaulois du Collège Antoine-Girouard ont trouvé preneur lors de la séance de repêchage de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, samedi, au Colisée Pepsi de Québec. Il s’agit d’un sommet parmi les 15 formations du circuit midget AAA.

publicité

Le défenseur Alexandre Carrier a été le premier à voir son nom être appelé, lorsque les Olympiques de Gatineau en ont fait leur choix de première ronde, quatrième au total. Reconnu pour son coup de patin fluide et sa prestance sur la patinoire, le jeune arrière de 5 pieds 10 pouces était le plus jeune joueur du CAG éligible à cet encan de sélection. Il aura 16 ans en octobre.

Peu après, ses coéquipiers Nicolas Aubé-Kubel et Gabryel Paquin-Boudreau ont tour à tour monté sur l’estrade afin de rencontrer leur nouvelle équipe, eux qui ont été réclamés au septième et au dixième rang par les Foreurs de Val-d’Or et le Drakkar de Baie-Comeau respectivement. A suivi le défenseur Julien Bahl, l’heureux élu de l’Armada de Blainville-Broisbriand au 17 e échelon.

Cadorette pas surpris

Leur instructeur chez les Gaulois, Martin Cadorette, n’était pas le moindrement étonné de voir ses jeunes poulins disparaître aussi rapidement de la liste de joueurs disponibles.

« Ils étaient tous classés avantageusement par la Centrale de recrutement. Tout au long de la saison, on s’est affirmé comme l’un des clubs les plus talentueux. Ce n’est qu’une preuve supplémentaire qu’on avait un excellent noyau de jeunes joueurs », souligne l’entraîneur Cadorette.Le second tour a aussi été favorable au CAG, qui a vu deux autres de ses attaquants être choisis, soit Mathieu Ayotte (23 e ), par les Tigres de Victoriaville, et Joey Ratelle (31 e ), par les Voltigeurs de Drummondville.Les autres patineurs des Gaulois réclamés par l’une ou l’autre des 18 formations du circuit Courteau sont le défenseur format géant Nicolas Marineau (61 e au total, par Baie-Comeau), Samuel Guertin (83 e , par Victoriaville), Anthony Beauregard (102 e , par Val-d’Or), le capitaine des Gaulois, David Bédard (151 e , par Blainville-Boisbriand), de même que Samuel Tremblay (161 e , par Blainville-Boisbriand). Dans le cas de Guertin, il n’a pas chaussé les patins dans le midget AAA en 2011-12, mais plutôt avec le midget Espoir.Questionné à savoir pourquoi certaines équipes se sont tournés à deux ou même trois reprises vers les patineurs du CAG, Martin Cadorette a bien voulu partager ses impressions.« Ce sont pour la plupart des clubs de la Rive-Sud, du Centre-du-Québec ou de la région montréalaise. Leurs dépisteurs sont plus souvent présents à nos matchs que les équipes des Maritimes, par exemple. Avec le temps, il se crée aussi des affinités entre les entraîneurs et les recruteurs de certaines équipes. Ceux-ci nous téléphonent pour en savoir plus sur le caractère de tel ou tel joueur à l’extérieur de la glace. »

Deux joueurs oubliés

Par ailleurs, Cadorette s’est dit déçu que les attaquants Nicolas Leblond et Pier-Alexandre Trudeau aient été ignoré durant les 14 rondes de sélection.

« Année après année, il y a des oublis qu’on n’arrive pas à s’expliquer. Je souhaite sincèrement que ces deux-là ne se laissent pas abattre et qu’ils nous reviennent en force au mois d’août. »Justement, c’est autour de ces deux joueurs que Cadorette compte bâtir en vue de la prochaine saison. « Je préfère planifier en supposant que chacun des joueurs repêchés par un club du junior ne sera pas de retour, surtout chez les choix de premier tour, qui survivent souvent aux dernières coupures lors des camps de sélection de la LHJMQ. Carrier est un cas particulier, parce qu’il ne sera qu’en quatrième secondaire à l’automne. Ce n’est pas l’idéal pour un joueur qui a à coeur ses études. Sauf qu’avec le talent qu’on lui reconnaît, je prévois qu’il demeurera à Gatineau. »

Une expérience enrichissante

L’ancien gardien des Gaulois, Philippe Cadorette, de Mont-Saint-Hilaire, a été l’un des six gardiens canadiens présents au camp d’évaluation d’Équipe Canada des moins de 18 ans, du 7 au 10 juin, à Calgary.

Proriété du Drakkar, Cadorette devrait agir à titre de gardien partant lors de la prochaine campagne après avoir offert de solides performances lors des dernières séries éliminatoires.

image