8 septembre 2011
Organismes culturels ou communautaires
Qui habitera le couvent de la Métairie?
Par: Le Courrier
Le conseiller André Beauregard suggère de relocaliser les organismes communautaires de l'ancienne école Christ-Roi au Couvent de la Métairie.

Le conseiller André Beauregard suggère de relocaliser les organismes communautaires de l'ancienne école Christ-Roi au Couvent de la Métairie.

À l’heure où le conseil municipal fait un pas de plus pour préserver le couvent de la Métairie avec l’objectif avoué d’y déménager les organismes culturels, une nouvelle idée fraye son chemin autour de la table du conseil et résonne à celle de la Société de diffusion de spectacles (SDS).

Publicité
Activer le son

C’est André Beauregard qui en est à l’origine, inspiré sans doute par l’ancien conseil. L’élu de Douville, qui siège aussi au conseil d’administration de la SDS, tente en vain depuis plusieurs semaines de convaincre ses collègues que ce sont plutôt les organismes communautaires qui devraient déménager leurs pénates au couvent de la Métairie.

Selon sa proposition, les organismes culturels devraient prendre le chemin du Centre des arts Juliette-Lassonde, tel que le prévoyait le plan initial du conseil municipal.« Au couvent de la Métairie, les besoins qui ont été identifiés par les organismes culturels ne pourront être respectés qu’à 75 %, alors que la construction d’un nouveau pavillon adjacent au Centre des arts permettrait de répondre à toutes les demandes ou presque. Je trouve dommage que les plans se soient concrétisés pour les sports aquatiques, qui méritaient un tout nouvel édifice, mais pas pour les organismes culturels, même si c’est ce qu’on leur avait fait miroiter au départ. »Par ailleurs, l’ancienne école Christ-Roi, qui abrite actuellement les organismes communautaires maskoutains, devient vétuste et devra être rénovée, affirme le conseiller. L’aménagement d’un ascenseur et la reconfiguration de locaux feraient notamment l’objet de discussions, bien qu’aucun budget n’ait encore été établi par la Ville.« Tôt ou tard, de l’argent devra être investi. Pourquoi ne pas déménager les organismes communautaires au parc de la Métairie, là où ils pourront poursuivre, en quelque sorte, la mission des soeurs de la Charité. Les locaux y sont mieux adaptés qu’à l’ancienne école Christ-Roi, l’ascenseur est déjà là et l’environnement est exceptionnel. »

Un pôle culturel fort

Le conseiller de Douville estime par ailleurs que l’ensemble des efforts déployés ces dernières années pour que le centre-ville devienne un véritable carrefour culturel pourrait demeurer vain sans l’arrivée des organismes culturels à proximité.

Sa vision est partagée par le président de la Société de diffusion de spectacles et la directrice générale du Centre des arts. « Nous ne nous mêlerons pas de politique, mais le conseil d’administration préfèrerait de loin que la culture se concentre autour du Centre des arts et il a communiqué cette opinion au conseil municipal. Après tous les efforts investis pour concentrer la culture au centre-ville, je comprends mal pourquoi on voudrait isoler les organismes culturels. Le plan d’origine me semblait logique », a affirmé Pierre Solis.« Ce qui fait la force d’un milieu culturel, c’est de s’entourer pour être plus fort. Il faut encourager un pôle fort de la culture au centre-ville », a ajouté France Guilmain.Bien que le conseiller Beauregard soit convaincu de son idée, il ne s’est toutefois pas fait convaincant auprès de ses collègues élus. Sa proposition a déjà été battue à deux reprises en séances plénières. Les appuis semblent minces : seule la conseillère du district Cascades, Sylvie Adam, partage les arguments du conseiller de Douville, tout comme elle partageait la volonté de l’ancien conseil.« Ce qu’il manque, c’est une mobilisation claire des organismes culturels, souligne M. Beauregard. Quand on a eu besoin d’une nouvelle piscine, des voix se sont réunies pour réclamer une vision d’avenir. Il faut que la même chose se produise dans le milieu de la culture. »

image