15 juin 2017
Qui succèdera à Simon Giard?
Par: Jean-Luc Lorry
L’équipe de la Chambre de commerce de la grande région de Saint-Hyacinthe est composée de Rosalie Croteau, conseillère en communication; Pierre Rhéaume, directeur général et France Lacasse, secrétaire de direction. Absente de la photo, Sophie Tellier, coordonnatrice aux événements. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

L’équipe de la Chambre de commerce de la grande région de Saint-Hyacinthe est composée de Rosalie Croteau, conseillère en communication; Pierre Rhéaume, directeur général et France Lacasse, secrétaire de direction. Absente de la photo, Sophie Tellier, coordonnatrice aux événements. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Même si l’assemblée générale de la Chambre de commerce de la grande région de Saint-Hyacinthe s’est tenue le 6 juin, il faudra patienter encore un peu avant de savoir quisuccèdera à Simon Giard à titre de président de l’organisme.

Publicité
Activer le son

Habituellement, le président de la Chambre fait partie du conseil exécutif, un comité restreint qui regroupe des administrateurs. Cette année, il se compose de Louis-Charles Chartrand, avocat à la firme Sylvestre & associés; Serge Bossé, directeur général de la Caisse de la région de Saint-Hyacinthe; Pascal Courchesne, directeur principal chez Deloitte et Charles Fillion, directeur associé à la MRC des Maskoutains. 

L’identité de l’administrateur qui reprendra le flambeau de Simon Giard devrait être annoncée après le prochain conseil d’administration qui aura lieu le 29 juin. 

« Ce fut une expérience personnelle extraordinaire. Même si nous terminons l’année en déficit, la Chambre est en bonne santé financière », a indiqué Simon Giard, pour sa dernière allocution à titre de président et d’administrateur de la chambre de commerce local.

En plus de la présidence, Simon Giard quitte également le conseil d’administration.

États financiers 

Pour l’exercice 2017 qui s’est terminé au 31 mars, la Chambre de commerce affiche un déficit de 45 921 $. La direction explique entre autres ce manque à gagner par le départ de deux employés permanents qui a nécessité le versement d’indemnités de vacances.

La dernière année, le coût des activités organisées par la Chambre s’est chiffré à 415 438 $. Celles-ci ont généré des profits de 45 084 $. L’activité la plus rentable fut le tournoi de golf annuel qui a permis un excédent de 12 401 $. 

Depuis trois ans, le gain réalisé par les activités a sévèrement baissé. En 2015, il était de 67 340 $ et de 45 309 $ en 2016. « Il est de plus en plus difficile de faire des profits avec nos activités », indique Pierre Rhéaume, directeur général de la Chambre de commerce de la grande région de Saint-Hyacinthe. 

Assurer une stabilité au conseil d’administration semble être un défi pour la direction de l’organisme. Des 16 administrateurs présents en 2013, il ne reste que le trésorier Pascal Courchesne, les autres ayant cédé leur fauteuil. Les nouveaux venus sont Daniel Massicotte, vice-président aux finances du Groupe Robin, Jean-François Messier et Laurence Beaupré du cabinet de services financiers Dumanité. 

Pour la prochaine année, l’équipe devra aussi trouver de nouveaux partenaires après le départ de Boom Montérégie, de RBC Banque Royal et de Raymond Chabot Grant Thornton. « Ce sont des décisions qui ont été prises par les sièges sociaux de ces entreprises. Par contre, nous avons la Coop Comax comme nouveau partenaire »,mentionne Pierre Rhéaume. 

Les prochaines activités au programme seront le tournoi de golf le 7 septembre et la conférence de Guy Cormier, président et chef de la direction du Mouvement Desjardins le 17 octobre.

image